Dépistage du Covid-19 après le confinement de dix millions de résidents de Wuhan

30 avril 2021 | Santé, Société

Wuhan confinement

Les cultures de virus étaient négatives pour tous les cas asymptomatiques positifs, ce qui indique qu’aucun « virus viable » na été détecté chez les cas positifs de cette étude. Tous les cas positifs asymptomatiques, et leurs contacts étroits ont été isolés pendant au moins deux semaines jusqu’à ce que les résultats des tests d’acide nucléique soient négatifs. Aucun des cas positifs détectés ou de leurs contacts immédiats n’est devenu symptomatique ou impacté par le Covid-19 pendant la période disolement.

Article dans Nature sur le dépistage du Covid-19 après le confinement de dix millions de résidents de Wuhan

Conclusion : Il n’y a aucun signe de transmission entre des personnes positives asymptomatiques et leurs contacts étroits (ou immédiats).
Alors que des études antérieures avaient montré que les personnes asymptomatiques infectées par le virus du SRAS-CoV-2 étaient infectieuses et pouvaient par la suite devenir symptomatiques, cette étude montre que les personnes infectées asymptomatiques ont généralement une faible quantité de charges virales et une courte durée dexcrétion virale. Ceci montre que le risque de transmission du SRAS-CoV-2 diminue et que les cas positifs asymptomatiques détectés dans cette étude sont peu susceptibles d’être infectieux.

– Source : Post-lockdown SARS-CoV-2 nucleic acid screening in nearly ten million residents of Wuhan, China
– Etude publiée dans Nature, traduite, résumée et adaptée par Tanguy pour Le Média en 4-4-2