Clips de campagne vaccinale, clap de fin de vie : fermez les yeux, c’est trop horrible !

mise à jour le 26/04/21

Le gouvernement a confié sa campagne vaccinale contre le coronavirus au cabinet conseil américain McKinsey. On a fait un article là-dessus. Vous l’avez manqué ? Il n’est pas trop tard : vous pouvez le lire ici. Quant aux liens entre notre Young Leader Macron et ce cabinet conseil, ils ne sont pas récents. Donc quoi d’étonnant à ce que, depuis trois ans,  Gwladys Huré — qui a passé dix ans chez le groupe américain Havas (ex-Euro RSCG C&O) — ait choisi le groupe américain MullenLowe pour la communication du ministère français de la Santé ?

Cette campagne de communication n’a pas de durée définie et son budget n’est pas encore connu, nous « précise » francetvinfo. On a une vague idée des tarifs de McKinsey : 100 000 euros la semaine pour deux consultants ou 145 000 pour une équipe de cinq. Certains tablent sur deux millions par mois.

Grand Prix de la Gerbe d’Or : le gagnant est…

Nous avions caressé l’idée de ce grand sondage-concours : « Quel est le clip de la campagne vaccinale qui mérite le prix de… » De quel prix pouvions-nous le couronner ? Après hésitation, nous avions opté pour le Grand Prix de la Gerbe d’Or (aucun rapport avec un nom de boulangerie). Il y en a trois principaux pour l’instant. Pas facile de faire un choix, tant ils se ressemblent. Et quoi d’étonnant lorsqu’on apprend qu’ils ont été tous les trois produits par la même boîte de pub, MullenLowe. Ils jouent sur une émotion qui peut toucher à la première vision. Mais, tout compte fait — à notre avis, car nous avons l’esprit très mal tourné — un côté malsain transparaît.

Une femme qui aime se voir planter une aiguille dans le bras et qui en jouit, c’est super, non ? Deux amants qui adorent se faire du mal en se séparant, c’est tellement bon ! Des petits-enfants qui tuent leur mamie en l’embrassant : mieux que Agatha Christie, la reine du crime !

On sait bien que contempler un homme crucifié n’est pas forcément signe de sadisme. Mais quand même… A vous de juger des intentions — bonnes ou mauvaises — de notre gouvernement qui use dans sa communication de la même subtilité qu’un fabricant de sitcom US. Après tout c’est une boîte américaine qui a produit ces clips. En tout cas, si vous vous sentez coupable après les avoir vus et que vous avez décidé de vous vacciner contre le Covid, c’est que vous regardez trop la télé !

« Ça vous a fait mal ? — Pas du tout, au contraire »

« Covid-19 : l’important c’est de s’isoler vraiment »

« Continuons d’appliquer les gestes barrières »

 Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !