« Appel à témoins » lancé par Marcel : la réponse d’un Français depuis les Émirats arabes unis

mise à jour le 11/09/21

Emirats arabes unis

L’OMS accorde sa confiance au vaccin Sinovac qui contient du virus inactivé. L’Union européenne, elle, ne croit que dans les vaccins à ARNm (Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Janssen). Depuis 2012, le Haut Conseil de la santé publique interdit toute publicité vaccinale, sauf ceux figurant sur une liste (art. L. 5122 du Code de santé publique). Or les produits approuvés par l’Union européenne n’y figurent pas. Le ministre de la Santé est donc bien obligé d’en faire la promotion lui-même. Attention ! ce n’est pas de la publicité. De la propagande ? de la vente forcée ? En tout cas les Français de l’étranger en font les frais.

« Appel à témoins » vous livre ce Témoignage de Stéphane, un Français aux Émirats arabes unis.

Sinovac n’empêche pas le covid-19

J’habite aux Emirats arabes unis depuis quinze ans. Quand les premiers vaccins sont arrivés ici, on a été « fortement encouragés » à se faire vacciner. Ici, c’était Sinovac, le vaccin chinois. Pour pas avoir de problèmes au bureau et comme c’était un vaccin à l’ancienne, je me suis fait vacciner comme les autres en janvier 2021. On a joué le jeu, mais ça n’a rien changé. J’ai quand même eu le covid-19, il y a deux semaines. L’équivalent d’une grippe pendant trois jours. Mais bon, de toute façon, je n’en attendais rien, donc je n’ai pas été déçu ! 

Pas de 3e injection : pas de Pass pour les Français de l’étranger !

Maintenant, pour aller en France, c’est devenu une autre histoire. Si on veut attraper un train après notre atterrissage à Paris, il va nous falloir le Pass sanitaire français. Notre sénateur, Olivier Cadic, nous avait annoncé que son amendement avait été voté. Ils allaient accepter pour le Pass sanitaire tous les vaccins acceptés par l’OMS. Donc, le chinois aussi, c’était voté !

Le problème est qu’ils ont fait une commission mixte paritaire. Si, si, ça existe !… et, là, ils ont fait sauter l’amendement du sénateur. Retour à la case départ, comment les Français de l’étranger vont-ils obtenir leur Pass sanitaire ? Réponse du ministre, M. O : « Il faut qu’ils fassent une troisième injection. Mais cette fois-ci, avec un vaccin approuvé par l’Union européenne. » C’est là qu’on se rend compte que ce qu’ils font, c’est du placement produit ! Ils n’en ont rien à foutre de notre santé.

 

Cocktail vaccinal : gare à la gueule de bois 

Ils nous prennent pour des cobayes et ils ont décidé d’essayer des mélanges. Un peu comme nous qui testons, avec un pote bourré, un mix dégueu vin-whisky en fin de soirée. Le Pass sanitaire, en fait, c’est un péage. Tu payes Pfizer, tu reçois une piqûre et un QR code. Si Pfizer n’a pas reçu ses 15 euros, pas de QR code et puis c’est tout ! Bonne soirée quand même.

Merci à Stéphane pour ce témoignage pour Le Média en 4-4-2

Vous voulez témoigner en vidéo avec Marcel D. ou par écrit ? Contactez-nous à l’adresse suivante : [email protected]

partage cet article !