États-unis : une armée secrète financée par des entreprises privées

Politique

mise à jour le 19/05/21

Armée privée

Dans un rapport exclusif, le magazine américain Newsweek fait la lumière sur une armée américaine secrète qui compte près de 60 000 personnes. Celles-ci font partie d’un vaste programme baptisé « Réduction de signature » (signature reduction). La force soutenue par quelque 130 entreprises privées, ainsi que des dizaines d’organisations gouvernementales peu connues, est chargée de tout un éventail de missions.

« De la création de faux documents et paiement des factures (et des taxes) de la part des individus opérant sous des noms d’emprunt, à la construction de dispositifs invisibles visant à photographier et écouter l’activité dans les coins les plus lointains du Moyen-Orient et de l’Afrique, en passant par la fabrication de déguisements et autres dispositifs pour contrecarrer la détection et l’identification», détaille Newsweek.

Les organismes qui soutiennent la « Réduction de signature » dépensent annuellement plus de 900 millions de dollars à cette fin.

Des militaires et civils

L’enquête souligne que les « soldats » de cette armée peuvent agir en tant que militaires ou civils. Les derniers se cachent parfois « dans des entreprises privées et des cabinets de conseil », beaucoup d’entre eux gardent des profils bas et travaillent sous des identités masquées. La force clandestine en question accomplit diverses missions non seulement aux États-Unis et dans la vie réelle, mais aussi à l’étranger et en ligne.

Newsweek souligne que dans l’armée, c’est justement le groupe de « cyber-combattants », le plus récent en date, qui s’élargit le plus vite. Ces « soldats », cloués à leurs ordinateurs, collectent, sous de fausses identités, des informations et parfois participent aux campagnes d’influence pour manipuler les réseaux sociaux.

Lire l’article…

partage cet article !