La justice américaine suspend l’obligation de vaccination voulue par Biden dans des entreprises

Justice, Politique, Santé

mise à jour le 08/11/21

Une cour d’appel fédérale américaine a suspendu samedi l’obligation vaccinale pour les employés des entreprises de plus de 100 salariés, infligeant un revers au président des Etats-Unis Joe Biden, qui peine à convaincre l’ensemble du pays de s’immuniser contre le covid-19.


La mesure vise à obliger des dizaines de millions de salariés à être vaccinés contre le covid-19 d’ici le 4 janvier, sous peine de devoir se soumettre à des tests très réguliers.

Annoncée mi-septembre, elle a été adoptée cette semaine par l’exécutif et a été immédiatement contestée en urgence devant la Justice, notamment par l’Etat du Texas, contrôlé par les républicains, opposés à toute obligation vaccinale pour lutter contre la pandémie.

Dans sa décision, la cour d’appel fédérale compétente pour ce grand Etat du Sud américain estime que les plaignants ont « donné des arguments laissant croire qu’il y a de sérieux problèmes constitutionnels et procéduraux » avec le texte gouvernemental. Ce dernier est donc « suspendu » dans l’attente d’un examen par la juridiction sur le fond.

« Nous allons pouvoir contester en justice l’abus de pouvoir inconstitutionnel de Biden », a réagi sur Twitter le gouverneur conservateur du Texas Greg Abbott, qui a déjà interdit les obligations vaccinales sur son sol. Il a ajouté que les audiences auraient lieu « bientôt ».

Lire la suite…

partage cet article !