Actualités internationales

La court Internationale (CPI) lance un mandat d’arrêt contre Netanyahou et Yoav Gallant pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité

La Cour pénale internationale a émis un mandat d'arrêt contre Benjamin Netanyahou et le ministre de la Défense Yoav Gallant pour des crimes de guerre. Les crimes allégués comprennent l'utilisation de la famine comme méthode de guerre à Gaza, qui a entraîné de graves souffrances et un nombre croissant de décès parmi les civils.

mise à jour le 21/05/24

Le Procureur de la CPI, Karim AA Khan KC, dépose des demandes de mandats d’arrêt pour des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis dans l’État de Palestine.

Le Procureur a annoncé qu’il a des motifs raisonnables de croire que Benjamin Netanyahou, Premier ministre israélien, et Yoav Gallant, ministre de la Défense israélien, seraient responsables pénalement de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité commis sur le territoire de l’État de Palestine (dans la bande de Gaza) à partir du 8 octobre 2023.

Les crimes allégués dans ces demandes ont été commis dans le contexte du conflit armé international entre Israël et la Palestine. Les crimes contre l’humanité seraient quant à eux commis dans le cadre d’une attaque généralisée et systématique contre la population civile palestinienne conformément à la politique de l’État.

Les effets du recours à la famine comme méthode de guerre, ainsi que d’autres attaques et châtiments collectifs contre la population civile de Gaza, sont graves, visibles et largement connus, et ont été confirmés par de nombreux témoins interrogés, notamment locaux et internationaux. Il s’agit notamment de la malnutrition, de la déshydratation, de profondes souffrances et d’un nombre croissant de décès parmi la population palestinienne, notamment de bébés, d’enfants et de femmes. La famine est présente dans certaines zones de Gaza et est imminente dans d’autres zones.

« Mon Bureau affirme que les éléments de preuve que nous avons recueillis, notamment des entretiens avec des survivants et des témoins oculaires, des vidéos, des photos et des enregistrements audio authentifiés, des images satellite et des déclarations du groupe d’auteurs présumés, montrent qu’Israël a intentionnellement et systématiquement privé la population civile de toutes les régions de Gaza d’objets indispensables à la survie humaine. »

Comme l’avait prévenu le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, il y a plus de deux mois :

« 1,1 million de personnes à Gaza sont confrontées à une famine catastrophique – le plus grand nombre de personnes jamais enregistré – n’importe où et n’importe quand » en raison d’une « catastrophe entièrement provoquée par l’homme ».

Selon les mots du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Karim Khan :

« Israël, comme tous les États, a le droit d’agir pour défendre sa population. Ce droit ne dispense toutefois pas Israël ni aucun État de son obligation de respecter le droit international humanitaire. Quels que soient les objectifs militaires qu’ils peuvent avoir, les moyens qu’Israël a choisis pour les atteindre à Gaza – à savoir causer intentionnellement la mort, la famine, de grandes souffrances et des blessures graves à l’intégrité physique ou à la santé de la population civile – sont criminels. »

Enfin, le Procureur a souligné que ces demandes de mandats d’arrêt sont le résultat d’une enquête indépendante et impartiale menée par son bureau et que les juges indépendants de la CPI sont les seuls arbitres quant à savoir si les normes nécessaires à la délivrance de mandats d’arrêt ont été respectées. Il a également appelé tous les États parties au Statut de Rome à examiner ces demandes et les décisions judiciaires qui en découlent avec le même sérieux dont ils ont fait preuve dans d’autres situations.

« Aujourd’hui, nous soulignons une fois de plus que le droit international et le droit des conflits armés s’appliquent à tous. Aucun fantassin, aucun commandant, aucun dirigeant civil – personne – ne peut agir en toute impunité. Rien ne peut justifier de priver délibérément des êtres humains, notamment de nombreuses femmes et enfants, des nécessités fondamentales nécessaires à la vie. Rien ne peut justifier la prise d’otages ou le ciblage de civils. »

Le Procureur a également annoncé qu’il a déposé des demandes de mandats d’arrêt devant la Chambre préliminaire I de la CPI pour des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis dans l’État de Palestine. Les personnes visées par ces demandes sont Yahya Sinwar, Mohammed Diab Ibrahim Al-Masri (Deif) et Ismail Haniyeh, qui sont des dirigeants du mouvement de résistance islamique (Hamas) dans la bande de Gaza.

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Pas encore de commentaire sur "La court Internationale (CPI) lance un mandat d’arrêt contre Netanyahou et Yoav Gallant pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité"

Laisser un commentaire

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Actualités internationales

Dernières actus

vérité cachée
Justice
Me Xavier Magnée, l’avocat de Marc Dutroux : « Dutroux n’était pas un prédateur isolé. Il fournissait des gamines à des gens puissants. »
petit à petit...
Opinion
Analyse percutante du psychologue Umar Johnson sur le soutien des pédophiles à la lutte LGBTQ
Pour un bout de scotch
Actualités nationales
Le joueur de foot, Mohamed Camara, cache un logo LGBT sur son maillot qui prône le transsexualisme et l’indifférenciation sexuelle
fou de rage
Actualités internationales
Netanyahou dénonce l’antisémitisme de la CPI après sa demande de mandats d’arrêt et évoque l’Holocauste
Justice immanente
Actualités internationales
La court Internationale (CPI) lance un mandat d’arrêt contre Netanyahou et Yoav Gallant pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité
Assassinats Ciblés
Actualités internationales
L’accident d’hélicoptère du président iranien soulève des soupçons sur l’implication d’Israël et ses bases en Azerbaïdjan
David devient Goliath
Musique
Coup de cœur musical : « Intifada » de Ska-P, un hymne engagé (et censuré) pour la Palestine
hommages
Actualités internationales
Mort du président iranien Ebrahim Raïssi : les hommages affluent de Xi Jinping à Vladimir Poutine et dans tout le Moyen-Orient
Bouleversant
Cinéma
« Les Survivantes » de Pierre Barnerias : Écoutez des victimes d’abus rituels dans ce documentaire saisissant de courage
Iran en deuil
Actualités internationales
Le président Raïssi et plusieurs hauts responsables tués dans un crash d’hélicoptère

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous