Ivermectine, hydroxychloroquine : chute des cas de Covid en Inde grâce à un nouveau traitement

26 mai 2021 | Société

Traitement Covid

18 mai 2021 – Alors que le monde regarde des experts comme le Dr Fauci peser sur la situation en Inde, le pays a décidé d’adopter une approche différente souvent condamnée par l’Organisation mondiale de la santé. 

Le ministère indien de la Santé a mis à jour ses directives Covid-19 pour indiquer que les patients asymptomatiques devraient envisager de prendre de l’ivermectine. La directive dit de prendre 200 mcg kg une fois par jour, à jeun pendant 3 à 5 jours pour aider à combattre le virus. L’agence a également demandé aux soignants dont les patients sont mis en quarantaine de « prendre une prophylaxie à l’hydroxychloroquine conformément au protocole et comme prescrit par le médecin traitant ». 

Alors que l’OMS s’efforce de promouvoir le vaccin, l’Inde bat lentement le virus tandis que le nombre de cas commence à chuter. Et ils l’ont fait sans campagne massive ni restrictions farfelues. L’Inde a prouvé que l’ivermectine et l’hydroxychloroquine peuvent non seulement combattre le Covid-19, mais en fait le tuer dans les heures ou les jours suivant leur administration.

Cette bonne nouvelle est accueillie avec une certaine amertume par les médias d’hommes d’affaires qui ont sans doute des actions dans les laboratoires. « L’Inde lutte contre une crise sanitaire d’une ampleur inimaginable avec une science terriblement dépassée » titre qz.com.

« Le gouvernement indien continue à encourager les traitements Covid-19 qui ont été bannis par les scientifiques », ça on le trouve sur un site d’information numérique créé par le milliardaire fondateur d’ebay, Pierre Omidyar. Siège social dans le Delaware (paradis fiscal).
Le bonheur des uns…