Covid-19 et repas en famille : l’étude bidonnée de l’Institut Pasteur pour justifier le prochain confinement

Politique, Santé

mise à jour le 08/02/21

L’épidémiologiste et membre du Conseil scientifique Arnaud Fontanet nous présente les résultats de l’étude ComCor de l’Institut Pasteur. Tout d’abord, rappelons son lien d’intérêt non déclaré, puisqu’il est aussi directeur du Centre Pasteur de recherche et d’éducation en santé mondiale. Sans surprise, il approuve la conclusion de cette étude : repas de famille et retrouvailles entre amis chez soi ou dans les bars et restaurants augmentent les risques de contaminations.

Déjà la première étude ComCor de l’Institut Pasteur, le 17 décembre 2020, avait permis à Jean Castex de « confirmer » les résultats d’une « étude » internationale faite sur des modélisations informatiques sans rapport direct avec la médecine. Le Premier ministre s’était alors servi des deux « études » pour interdire les réunions en famille pour Noël et, par la même occasion, les bars et les restaurants. L’excellent Pr Rémi Salomon avait même conseillé de couper bûche et famille en deux.

La dernière étude ComCor Pasteur, qui arrive à pic pour justifier un prochain confinement, est totalement biaisée. Censée refléter l’opinion générale des Français, elle analyse les réponses de personnes sélectionnées. Ce sont celles qui ont été diagnostiquées positives au SARS-CoV-2 et ont téléchargé l’application Contact tracing. LAssurance Maladie les a invitées individuellement par mail à répondre au questionnaire en ligne de l’Institut Pasteur. La très grande majorité (97 %) d’entre elles se sont mises en isolement. Pas vraiment des adeptes des réunions conviviales. On les a choisies pour ça.

Jacqueline pour « Le Média en 4-4-2 »

partage cet article !