André Bercoff s’indigne : « Les soignants suspendus n’ont pas le droit au chômage, les prisonniers pédophiles oui ! »

Insolite, Politique

mise à jour le 12/02/22

André Bercoff était l’invité d’Éric Morillot dans Les Incorrectibles. Lors de cette émission, le journaliste de Sud Radio fait un parallèle entre les soignants virés de leur emploi après des décennies de bons et loyaux services… avec comme remerciement l’interdiction de toucher des indemnités chômage. C’est le cas de Stéphanie, une infirmière anesthésiste qui devra se contenter du revenu de solidarité active (RSA) et quémander des paniers repas pour se nourrir. Déshabillant Pierre pour habiller Paul, André Bercoff s’indigne : « Vous savez que les prisonniers qui sont en prison pour pédophilie ou autres, ils touchent leurs allocations chômage. Mais de quoi on parle ? Où on va ? »

Le replay de la vidéo : https://youtu.be/Ey9yXP5SXIk

Le Média en 4-4-2

partage cet article !