Chine : entre crise économique et catastrophe morale

Ingénierie sociale, Insolite

mise à jour le 11/09/22

Pour les Chinois qui ne font pas partie de la classe dirigeante, la crise est telle qu'ils tentent tous les moyens pour survivre. Leurs arnaques ont changé les mentalités, créé une défiance généralisée. La catastrophe n'est plus seulement économique, mais également morale.

Dans un précédent article, une vidéo de 2007 montrait une femme renversée en traversant une rue. Elle était mourante lorsqu’une deuxième voiture est repassée sur son corps. Personne ne s’arrêtait. Le 13 octobre 2011, une petite fille de 2 ans a été écrasée par deux camionnettes l’une après l’autre à Huangqi Guangfo Hardware City, Nanhai, Foshan. En l’espace de 7 minutes, 18 passants sont passés par là mais tous ont fermé les yeux et sont partis indifférents.


Le 21 octobre 2011, Xiao Yueyue (de son vrai nom Wangyue) est morte à l’hôpital. Le 23 octobre 2011, 280 citoyens de Foshan, Guangdong, se sont rassemblés sur le site de l’incident pour la pleurer et s’engager à ne pas être indifférents. En 2012, une vidéo, que la police a déclaré à l’agence de presse nationale Xinhua comme étant authentique, montre Yan Zhe, cinq ans, traversant la rue devant un bus en stationnement, qui le renverse en démarrant. Une femme, qui semble être la mère du garçon, en larmes, se précipite vers une voiture pour demander de l’aide, mais le véhicule recule. Plusieurs passants s’éloignent tandis que d’autres regardent sans rien faire. Il a fallu 10 minutes pour qu’un autre automobiliste emmène Yan à l’hôpital, mais le garçon est mort en chemin. Le 7 octobre 2021, un homme âgé s’est effondré à terre dans une pharmacie.  Clients et caissiers sont restés indifférents.

Attention images violentes !

Comment les Chinois sont-ils arrivés à une telle indifférence ?

Cette année, sur l’autoroute de Pékin, une vieille dame a sauté par-dessus la glissière de sécurité et a traversé la route. À ce moment-là, une voiture est passée de l’autre côté. La vieille dame est tombée, sans qu’on sache le degré de gravité de l’accident. La voiture s’est arrêtée plus loin pour aider la vieille dame, mais cette dernière a porté l’affaire devant la Justice. Le tribunal a condamné le conducteur à dédommager la vieille dame de 100 000 yuans, car il aurait fait peur à la vieille dame et provoqué sa chute. Beaucoup de conducteurs sont passés et ne se sont pas arrêtés pour ne pas être tenus responsables.
Les exclus de la société, et ils sont de plus en plus nombreux depuis une quinzaine d’années, surtout depuis la faillite des banques et de l’immobilier, tentent d’obtenir des subsides de la même façon. Certains sont dans des impasses économiques terribles ; d’autres considèrent cela comme une activité à part entière. C’est devenu un phénomène tellement répandu que toutes les voitures sont à présent équipées de caméras, afin d’avoir des preuves de l’accident. À 1’40 de la vidéo ci-dessous, une femme pousse son enfant sous une camionnette, cela ne marche pas, alors elle se jette à sa place.

D’autres vidéos sont accessibles sur les médias occidentaux. Celle-ci, par exemple. En Chine, les réseaux sont totalement surveillés, les gens ont peur les uns des autres. Pass vaccinal, gestes barrières, suspensions de non-vaccinés, sont notre premier pas vers cet avenir « radieux »…

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !