Martinique : Olivier Véran recule et reporte l’obligation vaccinale pour les soignants au 31 décembre

Politique, Santé

mise à jour le 15/11/21

Qui a dit qu’il n’est pas possible de résister ? Les Antilles — Martinique, Guadeloupe ou Guyane — n’en finissent pas de susciter une certaine jalousie depuis la métropole. D’où vient donc cette solidarité qui fait plier l’État français au point que le gouvernement a décidé dimanche de reporter l’obligation vaccinale des soignants au 31 décembre en Martinique.


En Martinique, le 14 novembre au CHUM Pierre Zobda Quitman, l’hôpital a été transformé en caserne de gendarmerie pour contraindre le personnel soignant à présenter le pass sanitaire. Selon le syndicaliste Serge Aribol, le personnel a refusé de rentrer : « Nous n’avons pas à être contrôlés par des gendarmes, ici c’est un établissement de santé. »

Face à cette situation, le ministre de la Santé Olivier Véran et celui des Outre-mer Sébastien Lecornu ne peuvent qu’accepter leur défaite et reculer jusqu’au 31 décembre pour élaborer une nouvelle stratégie d’attaque face aux soignants un peu trop déterminés.

Dans un communiqué du ministère des Outre-mer, les ministres Véran et Lecornu constatent que la médiation avec les personnels du CHU de Fort-de-France a échoué. « Malgré l’engagement de la communauté soignante du CHUM pour la protection de la population martiniquaise et la lutte contre l’épidémie grâce à la vaccination, la mission de médiation n’a pu être lancée de manière effective. Les ministres en prennent acte et remercient les membres de la médiation qui ont par ailleurs multiplié les contacts avec les personnels du CHU et les usagers. »

La loi du 10 novembre 2021, portant diverses dispositions de vigilance sanitaire, a maintenu la Martinique en état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 décembre 2021. Dans ce contexte, les ministres chargés de la Santé et des Outre-mer décident de retenir d’ores et déjà deux dispositions proposées par les membres de la mission pour tenir compte de la situation sanitaire :
•         la gratuité générale des tests sera maintenue jusqu’au 31 décembre 2021 ;
•          l’obligation vaccinale (schéma vaccinal complet) sera exigée pour les personnels de soins à la même échéance du 31 décembre 2021. Les personnels devront donc pouvoir justifier d’une première injection vaccinale avant le 6 décembre 2021.
.
Et pendant ce temps-là en Martinique :
.
.
Vidéo originale à retrouver sur Instagram : https://www.instagram.com/ddlys/
l
Le Média en 4-4-2

partage cet article !