Vaccination : Big Pharma s’attaque aux femmes enceintes et aux enfants

Santé

mise à jour le 03/10/21

Total mondial des décès à la suite de la vaccination contre le covid : 15 937 morts (dont 7 215 aux Etats-Unis). Ce sont les chiffres officiels du programme américain de surveillance (VAERS) sur la période du 14 décembre 2020 au 24 septembre 2021. Il ne représenterait d’un pour cent de la réalité, mais, étant officiel, il ne peut être nié par les autorités.

Big Pharma s’attaque aux femmes enceintes

The Defender déplore que, malgré les milliers d’effets indésirables signalés, les autorités de santé américaines (CDC) incitent les femmes enceintes et celles qui ont récemment accouché à se faire vacciner. La raison alléguée est que 161 femmes enceintes sont mortes du covid, dont 22 en août et que le covid peut provoquer des naissances prématurées ou des bébés malades nécessitant des soins intensifs. En réalité les effets de la vaccination sont plus nombreux que ceux du covid : 3 823 femmes enceintes vaccinées ont signalé des effets indésirables, dont 1 144 fausses couches ou naissances prématurées (données VAERS et CDC au 24 septembre).

Une femme (parmi d’autres) appelle à l’aide, mais Pfizer fait pression…

Kristi Dobbs, 40 ans, a reçu sa première et unique dose du vaccin covid de Pfizer le 18 janvier. Depuis, elle est incapable de travailler et de s’occuper de sa famille. Elle a consulté 16 médecins et a essayé 22 médicaments pour traiter plus de 20 symptômes, qu’elle n’avait pas avant d’être vaccinée. Après avoir fourni aux National Institutes of Health (NIH) des échantillons de sang, elle a passé neuf mois à demander aux autorités de faire des recherches. En vain.
Avec d’autres personnes victimes de lésions neurologiques après un vaccin covid, elle a fait part de son expérience à un journaliste. Article jamais publié. Selon le journaliste, un cadre de Pfizer a fait pression pour que l’agence de presse abandonne l’affaire.

Pfizer demande d’autoriser d’urgence son vaccin pour les 5 à 11 ans

La demande d’autorisation du vaccin Pfizer-BioNTech pour les 12-15 ans a été rapidement agréée par la FDA. A présent les mêmes laboratoires s’attaquent aux 5 à 11 ans. La demande officielle aux autorités pour une utilisation « d’urgence » (autrement dit, les essais du vaccin ne seront pas terminés…) sera faite dans les semaines à venir.

Des enfants meurent de la vaccination

Cette semaine 21 jeunes de 12 à 17 ans sont décédés aux États-Unis. Un garçon de 17 ans atteint d’un cancer, a été vacciné le 17 avril, testé positif au covid le 20 juillet, hospitalisé, puis décédé le 29 août. Une fille de 16 ans est morte d’une embolie pulmonaire neuf jours après la première dose de Pfizer.

Les sportifs risquent leur saison avec les vaccins

Quelques basketeurs de premier plan, Jonathan Isaac, et Andrew Wiggins, font les gros titres en défendant leur choix de ne pas se faire vacciner. Le Midi Libre prévoit que cela va affecter leur saison. Pourquoi ne pas avoir dit, inversement, au joueur de tennis Jérémy Chardy qu’il risquait sa saison avec la vaccination ? Ce dernier a déclaré en effet que sa saison 2021 était terminée en raison d’une « série de problèmes » après avoir reçu un vaccin covid entre les jeux Olympiques et l’US Open.

L’université de Harvard joue le jeu et pourtant…

L’université de Harvard donne ses cours en télétransmission. Pour 75 000 $ par an, ça fait cher la séance de télé ! Quant à la qualité de vie, voyez un peu ce que le site de l’université préconise : « Dînez en petits groupes de 2 à 4 personnes. Évitez de changer de table. Envisagez de dîner systématiquement avec les mêmes personnes plutôt qu’avec un groupe différent à chaque repas. Consommez votre repas et relevez immédiatement votre masque lorsque vous avez terminé. Lorsque vous buvez, abaissez votre masque, buvez une gorgée, puis couvrez-vous rapidement la bouche et le nez. Si vous prenez votre temps entre les bouchées et les gorgées, remettez votre masque. » Malgré les 95 % d’étudiants et 96 % d’employés vaccinés et toutes ces précautions, le virus progresse ! Tout ça sans doute à cause des 5 % d’étudiants et 4 % de salariés qui continuent obstinément à se tester.

Broadway lève ses rideaux, puis les baisse

Après une fermeture depuis le 12 mars 2020, la réouverture des théâtres de Broadway s’annonce difficile. La représentation de Aladdin est annulée. « The View », un talk-show sur ABC, a connu une alerte lorsque deux animatrices ont été testées positives quelques instants avant une interview avec la vice-présidente Kamala Harris. Elles ont d’ailleurs été testées négatives par la suite… Selon la politique de la Broadway League, les 41 théâtres de New York exigent que spectateurs, équipes, artistes et autres membres du personnel soient vaccinés contre le covid. Malgré toutes ces précautions, les nouveaux cas de covid se multiplient !

Qui met en scène le Coronacircus ?

Le Coronacircus oscille du tragique au comique. Ne pas pouvoir aller au théâtre, ce n’est pas bien grave. En revanche, les décès s’accumulent, les prochaines victimes sont annoncées parmi des enfants de plus en plus jeunes, les cris des personnes handicapées sont étouffés. Le tragique quotidien est censuré par les médias aux ordres. Aux ordres de qui ? Question que ces mêmes médias qualifient d’antisémite, alors qu’il suffit de faire un petit tour sur Wikipédia, pourtant bien sous tous rapports, pour savoir qui se cache derrière Big Pharma et ses médias. Quelques noms chez Vanguard : Edmond De Rothschild, la famille Bush, la famille royale britannique, la famille du Pont, les Morgan, les Vanderbilt et les Rockefeller. Et chez BlackRock : Rothschild, Elisabeth II, Al Gore, Warren Buffett, George Soros, Carlos Slim. Valérie Bugault vous explique également qui se cache derrière le virus. A voir là.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !