Une manifestation LGBTI interdite aux Blancs ? Intolérance et non-sens des luttes « progressistes »

mise à jour le 12/05/21

Manifestation LGBTI interdite aux blancs - Gagnonm1993

La manifestation LGBTI organisée ce samedi 15 mai 2021 interdit à toutes les personnes blanches d’y participer. Une erreur commise par les organisateurs met au jour toutes les incohérences du mouvement. Cela illustre le non-sens et l’intolérance contre lesquels le progressisme est censé lutter. Alors que le mouvement LGBTI se bat théoriquement pour l’ouverture de conscience et l’acceptation de toute identité sexuelle, ce sont ses membres qui, en étant intolérants à tout ce qui ne leur ressemble pas, se ferment en réalité à autre chose qu’eux-mêmes. 

Et ça va plus loin puisque, après s’être rendu compte de l’erreur de l’annonce et qu’au passage le maire écologiste Emmanuel Denis se ridiculise en prétendant que c’est une polémique instrumentalisée par l’extrême droite, les organisateurs du mouvement sont obligés de créer une zone non-mixte dans le cortège. Les contradictions de ce mouvement le rendent absolument pas crédible. Voilà comment les luttes dites progressistes encouragent au nom du progrès la séparation au lieu de la réunion et l’entente.

A l’occasion d’une manifestation organisée ce samedi à Tours pour la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, le centre LGBTI de Touraine a publié une story sur les réseaux sociaux, dans laquelle il est écrit que « toute personne blanche qui essaiera de s’incruster dans ce cortège se fera cordialement (ou non) dégager ». Une publication reprise et dénoncée  par le conseiller municipal d’opposition Olivier Lebreton, qui appelle le maire Emmanuel Denis à condamner ces propos.

le porte-parole du centre LGBTI de Touraine explique que la formulation est à l’initiative du Collectif antiraciste de Tours, « partenaire » de la mobilisation, et que le centre LGBTI l’a « repartagé » sans vérifier son contenu. « On l’a publié car c’est un partenaire en qui on a confiance, avant de se rendre compte du propos… »

Ce qui ne signifie pas pour autant que la présence d’une zone « non-mixte » n’est plus à l’étude. Sur le réseau Instagram (cf. ci-dessus), le centre LGBTI de Touraine explique que cette zone sera « mise en place », car « certaines personnes racisées ne se sentent pas à l’aise dans des cortèges mixtes ».

Lire l’article…

partage cet article !