L’histoire de France, conférence de François Asselineau (chapitre 3)

mise à jour le 15/05/23

À quoi sert l’Histoire ? À prédire l’avenir ! En rappelant de nombreux événements méconnus ou surprenants, en proposant des clés de compréhension inédites, et en replaçant 2.000 ans de notre histoire nationale dans une mise en perspective inhabituelle mais lumineuse, cette conférence stupéfiante explique pourquoi, contrairement à ce que tout le monde ressasse, la construction européenne N’EST PAS l’avenir de la France. Et pourquoi il ne faut jamais désespérer des capacités extraordinaires du peuple français à se ressaisir pour libérer la France.

Etre français, c’est être indépendant de toute puissance étrangère, temporelle ou spirituelle (suite du chapitre 2)

Une armée « européenne » contre le roi de France

En 1214 la France, est divisée avec le tout petit domaine du roi de France,  Philippe Auguste, les domaines de ses vassaux, ceux du roi d’Angleterre Jean sans terre et de ses vassaux. Une alliance se forme contre Philippe Auguste entre le roi d’Angleterre, l’empereur germanique Othon IV, Guillaume Ier de Hollande, Henri comte de Brabant, Philippe marquis de Namur, Thibaut duc de Lorraine, Renaud de Dammartin, comte de Boulogne.

Philippe Auguste : naissance du sentiment national

Le roi de France et ses alliés défont la coalition en 1214 à Bouvines à la satisfaction du peuple uni autour de son souverain. Ce dernier va étendre ses conquêtes, formant ce qui va devenir la France. A sa mort en 1223, les terres du roi d’Angleterre sont réduites à l’Aquitaine.

La France : une construction politique (au XIIIe siècle)

La France n’a pas de frontières naturelles au nord et au nord-est. Elle a été créée par l’État (monarchique). Dès qu’un problème surgit, les Français se tournent aussitôt vers l’État et son chef. Affaiblir l’État, c’est affaiblir la France, puisque le peuple français a été créé par cet État.

Saint Louis : de nouveaux principes façonnent la France

Louis IX (saint Louis) (1226-1270) est canonisé en 1297 et donne une nouvelle image royale, qui n’est plus faite seulement de violence, mais aussi d’idéaux religieux et moraux. L’État se pose comme le garant de la Justice. Il est censé moraliser la vie publique et protèger les faibles. Il instaure le principe des « établissements de commune profit », ancêtres du service public. Être Français, c’est adhérer à ces principes qui remontent au XIIIe siècle ! L’Etat, de nos jours, n’est plus garant de la Justice, de la protection des faibles et supprime les services publics : il trahit la France.
Etre Français, c’est avoir toujours eu besoin de l’Etat pour guider le développement économique. L’ultra-libéralisme ne convient pas aux Français.

Philippe le Bel : une politique monétaire indépendante

Philippe le Bel, pour payer ses mercenaires et assurer l’indépendance nationale, déprécie sa monnaie (en rognant le pourtour des pièces, il en crée d’autres). Etre français, c’est avoir la liberté de sa politique monétaire. Le roi n’accepte ni d’être soumis au Saint Empire germanique, ni à la papauté. Son envoyé Guillaume de Nogaret tue le pape à Anagni en 1303. (En 1302 le pape avait jeté l’interdit sur le royaume de France et excommunié Philippe le Bel.) Les papes seront installés en Avignon, sous le pouvoir des rois de France.

Le franc : la première pièce est née de la Guerre de 100 ans

En 1356 Jean le Bon est fait prisonnier par le Prince Noir à la bataille de Poitiers contre les Anglais. Les Anglais demandent une rançon (Calais, des terres en Normandie et de l’or). Les bourgeois français donnent de l’argent pour payer la rançon. Il est converti en or, puis en pièces. La première pièce, le franc (ce qui veut dire « libre »), apparaît en 1360. Sur la pièce un cheval entraîne le roi qui le monte au-delà des limites du cercle qui entoure l’image. C’est le symbole du paiement de la rançon qui va libérer le roi de sa prison. Etre français, c’est avoir sa propre monnaie pour être libre.

Pour garder son indépendance, la France noue des alliances sans considération de religion

Charles-Quint de Habsbourg est élu, en 1519, à la tête du Saint Empire germanique. Il a 19 ans. Ses territoires encerclent la France. Henry VIII s’allie avec lui. François Ier est complètement encerclé. Il reçoit l’aide de princes protestants et même, en 1526, de Soliman le Magnifique (le Grand Turc). Pour sauvegarder la liberté de la France, les alliances se font donc sans considération d’appartenance continentale ou religieuse. Comme lorsque Charles de Gaulle reconnaît en 1964 la Chine communiste.
En 1571 : bataille de Lépante de la Sainte Ligue contre le Grand Turc. C’est une défaite complète pour les Ottomans. Seule la France ne voit pas d’un bon œil l’affaiblissement de son allié.

La France s’est bâtie contre l’Empire de l’Eglise et contre l’Empire temporel

Pour unir la chrétienté sous le contrôle pontifical (contrôle spirituel), le nouveau pape Innocent XI (1676 – 1687) fait alliance avec l’empereur germanique Léopold Ier (contrôle temporel). L’un et l’autre s’entendent pour mettre la main sur la France. Louis XIV y oppose le gallicanisme (son droit de véto sur la nomination des papes) et décide que toutes les nominations d’évêques devront lui être soumises. Il est excommunié en 1687. Pour des questions qui sont en réalité d’ordre temporel, de nombreux rois de France ont été excommuniés. Robert II le Pieux a été excommunié en 998, Philippe Ier en 1092, Louis VII en 1141, Philippe Auguste en 1200, Philippe le Bel en 1302, Louis XII en 1511, Henri III en 1589, Louis XIV en 1687, Napoléon Ier en 1809. 

1709 est l’année terrible : hiver très froid, famine…), défaite de la bataille de Malplaquet contre la coalition autro-anglaise se termine mal pour la France. Le règne de Louis XIV se terminera in extremis par un sursaut qui permettra de sauver la France des envahisseurs.

A suivre : La Trahison des dirigeants

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Histoire

Dernières actus

Points sur les i
Conflits
Déclarations irresponsables de Macron : La réaction d’Alexander Makogonov, porte-parole de l’ambassade de Russie en France
Société
APPEL AUX PARENTS : des enjeux de la protection de l’enfance face au programme d’éducation à la vie affective, relationnelle et sexuelle.
Voix courageuse
Conflits
La plus jeune journaliste de Gaza, Lama Abu Jamous, 9 ans, témoigne des horreurs de la guerre sur Instagram à ses 871 000 abonnés
Aide humanitaire
Actualités internationales
Coup de théâtre : L’UE renforce son soutien à l’UNRWA avec 50 millions d’euros, dévoilant les mensonges d’Israël
#MusiqueIA
Culture
Suno : le générateur de musique IA qui va secouer l’industrie face à des hits personnalisés en un clin d’œil.
folie
Société
Corinne Lalo, grand reporter à TF1 : « Le vaccin a un effet hormonal délétère dans les ovaires. C’est aberrant. »
Jeu dangereux
Actualités internationales
Macron continue d’envisager sérieusement d’autoriser ses unités militaires à entrer en Ukraine afin de créer un « dilemme stratégique » pour la Russie
Anti-constitutionalité
Législation
Le Général Coustou remet en question la légitimité de l’action française en Ukraine
Influence
Médias
Dominique de Villepin recadre Apolline de Malherbe sur la chaine pro-israélienne BFM TV : « À qui appartient votre chaîne ? »
Rupture
Politique
François Asselineau en route pour les européennes : Florian Philippot, Nicolas Dupont-Aignan, RN, Francis Lalanne, Frexit, agriculture…

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous