Les dernières fake news d’Élisabeth Borne : le CNR, l’augmentation des retraites et leur déficit

Décryptage, Politique

mise à jour le 13/06/22

Développer des arguments pour ne pas se faire entourlouper, avoir de quoi faire face à quelqu’un qui adhère à une vision bornée comme celle du Premier ministre, tel est l'objectif de cette rubrique anti fake news.

Fake news : Le CNR réunira les forces vives du pays

Élisabeth Borne sur Twitter le 8 juin 2022 : Nous vivons un moment crucial de notre histoire: crise sanitaire, guerre en Ukraine, défi climatique. Il faut pouvoir aborder notre avenir avec les forces vives du pays. C’est l’objet du Conseil National de la Refondation, un changement de méthode pour bâtir notre futur ensemble.

ELLE VOUS MENT. VOICI LA RÉALITÉ – Le CNR n’a rien à voir avec le Conseil National de la Résistance. Ce sera sans aucun doute un Conseil National de l’Obéissance à son créateur. Ses participants triés sur le volet (sinon « au sort ») devraient-ils être mieux entendus que les rédacteurs des 16 000 cahiers de doléances (800 000 pages) qui n’ont même pas été mis en ligne, mais tout directement classés aux archives ? Ils ne seront rendus publics que dans un demi-siècle. Ce sont désormais des documents historiques. Les chercheurs y ont accès sur demande. Quant aux membres du CNR, leur créateur les limitera-t-il à n’être qu’au service de Pfizer comme les 35 potiches du Pr Fischer qui devaient juste proposer des idées pour accompagner la stratégie vaccinale de McKinsey ?

Fake news : + 5 % sur les retraites

Élisabeth Borne sur Twitter le 8 juin 2022 : Je vous le confirme : une revalorisation de 4% sera perçue pour toutes les retraites dès juillet. Au total pour l’année 2022, c’est une augmentation de plus de 5% des retraites. Engagement tenu !

ELLE VOUS MENT. VOICI LA RÉALITÉ : Le taux d’inflation en 2022 étant de 5,2 % selon l’estimation provisoire de l’Insee, les retraites baisseront donc d’au moins 0,2 %.

Fake news : il y a un déficit des retraites

Élisabeth Borne sur Twitter le 9 juin 2022 : Pour avoir des retraites à un niveau suffisant, sans augmenter les impôts ni creuser la dette, il faudra progressivement travailler un peu + longtemps en tenant compte des spécificités des métiers. Ceux qui disent qu’on pourrait partir à la retraite à 60 ans mentent.

ELLE VOUS MENT. VOICI LA RÉALITÉ – L’équilibre du système n’est pas menacé (voir vidéo là). D’ailleurs, selon le rapport du Conseil d’orientation des retraites, les dépenses liées aux retraites ne risquent pas d’aggraver le déficit. Et ce malgré le fait que la proportion d’actifs par retraité baissera, passant de 1,7 en 2018 à 1,6 en 2030 environ. En effet, le Fonds de réserve pour les retraites est doté de plus de 30 milliards, les caisses des complémentaires de plus de 116 milliards d’euros et la Caisse d’amortissement de la dette sociale représentera à partir de 2024 un apport de « 24 milliards d’euros » par an.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !