Le CIPDR, organe gouvernemental, cible une journaliste de l’Agence Anadolu. Le rédacteur en chef adjoint de BFM Business s’interroge

Justice, Politique

mise à jour le 01/08/22

Christian Gravel, le secrétaire général du CIPDR (Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation), outrepasse-t-il son rôle ? C’est en tout cas ce que laisse penser le twitter officiel de cet organe. En effet, depuis que Gérald Darmanin a annoncé sur Twitter vouloir expulser l’imam Hassan Iquioussen, la CIPDR cible tous ceux qui s’inquiètent de cette manœuvre politique.


Le CIPDR n’hésite pas à ciblé des journalistes, des militants, des politologues… dont la journaliste de l’Agence Anadolu, Feïza Ben Mohamed, qui est maintenant harcelée sur les réseaux sociaux : « Depuis plusieurs heures, je subis un cyberharcèlement islamophobe généré par les tweets du CIPDR, organe gouvernemental français. Les moyens de l’État ont été mis à contribution pour me cibler, m’intimider et décrédibiliser mon travail de journaliste pour l’Agence Anadolu. »

L’organisme gouvernemental (SG-CIDPR) jette en pâture sur les réseaux sociaux les noms de personnalités qui s’opposent ou se questionnent quant à l’expulsion de l’imam Iquioussen. Elles se voient accusées de promouvoir l’idéologie islamiste.

Quand une institution rattachée à Matignon cible directement des Français musulmans et affiche leurs visages, elle met en danger ces citoyens qui n’ont eu comme seul tort que d’utiliser leur liberté d’expression. Cette façon de « montrer les muscles », afin de faire taire toute contestation interpelle. Raphael Grably, rédacteur en chef adjoint de BFM Business, s’interroge sur l’attitude du CIPDR via les réseaux sociaux.

Voici les propos d’Hassan Iquioussen sur la France… qui sont loin des accusations du CIPDR « d’un l’islam politique lié à la pensée des “Frères musulmans” qui piétine depuis des années la République ». A vous de juger :

Autre propos sur l’homosexualité. Encore une fois, le discours de l’imam est très loin des accusations d’homophobie que lui prête le SG-CIDPR :

Voici le communiqué de l’Agence Anadolu : Le CIPDR prend pour cible la journaliste de l’Agence Anadolu, Feïza Ben Mohamed.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !