La Pologne contourne les sanctions et achète du gaz russe via l’Allemagne

Géopolitique

mise à jour le 29/04/22

Tout ça pour ça… Bien que le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, ait affirmé que : « Les sanctions contre la Russie ne fonctionnent pas. La preuve en est que le taux de change du rouble revient au niveau d’avant l’agression russe en Ukraine. Cela signifie que nos actions n’ont pas produit l’effet souhaité par les dirigeants européens. » Cela n’a pas empêché la Bulgarie et la Pologne de refuser le paiement du gaz en roubles.


Le groupe gazier russe avait agit en conséquence : « Gazprom a complètement suspendu les livraisons de gaz à Bulgargaz (Bulgarie) et PGNiG (Pologne) en raison du non-paiement en roubles. » Mais selon RIA Novosti, la Pologne a continué d’acheter du gaz russe, mais pas directement : « Après la suspension des approvisionnements directs, la Pologne achète du gaz russe. Mais maintenant en passant par Allemagne, d’où il est livré à la Pologne via le gazoduc Yamal-Europe« , a déclaré la société d’État Gazprom dans un communiqué. Ils ont noté que le volume choisi correspond approximativement aux demandes dans le cadre du contrat avec Gazprom.

Le jeu du chat et de la souris tourne à l’absurde, les stratégies les plus sournoises fleurissent, encouragées par les États-Unis alors que ces derniers achètent en masse du pétrole russe, mais obligent l’Europe à se serrer la ceinture. Jusqu’où va-t-on descendre ?

Le Média en 4-4-2

partage cet article !