Arrêt du gaz russe vers la Bulgarie et la Pologne : le prix du gaz en Europe augmente de 25 %

Économie, Géopolitique

mise à jour le 28/04/22

Après des informations faisant état d’un arrêt de l’approvisionnement en gaz de la Russie vers la Bulgarie, le prix d’échange du gaz en Europe a instantanément augmenté de 25 %, soit 300 dollars, pour atteindre 1 350 dollars par millier de mètres cubes. Alors que la Bulgarie et la Pologne ont refusé de payer le gaz en roubles, le groupe gazier russe « Gazprom a complètement suspendu les livraisons de gaz à Bulgargaz (Bulgarie) et PGNiG (Pologne) en raison du non-paiement en roubles. »


Gazprom prévient sur son compte Telegram que « La Bulgarie et la Pologne sont des États de transit. En cas de retrait non autorisé de gaz russe des volumes en transit vers des pays tiers, les approvisionnements en transit seront réduits de ce volume. »

Alors que les Européens vont devoir payer leur gaz plus cher suite aux sanctions dictées par Washington, le président russe Vladimir Poutine s’est exprimé sur la situation économique en Russie : « L’économie russe s’est stabilisée, l’inflation ralentit, les prix reviennent à leurs niveaux. Les autorités de la Fédération de Russie prendront des mesures pour soutenir les citoyens. »

Il semble que le plan des Européens de punir la Russie soit un échec cuisant. Seuls les peuples européens devront se serrer la ceinture pour les beaux yeux de l’oncle Sam et sous le regard du président ukrainien Zelensky qui demande instamment aux Occidentaux de se sacrifier.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !