La Hongrie ne soutiendra pas les sanctions de l’UE contre le gaz russe

Géopolitique

mise à jour le 02/05/22

Selon RIA Novosti, la Hongrie opposera son veto à toute initiative de l’Union européenne qui pourrait conduire à des restrictions sur les importations d’énergie de Russie, a déclaré le porte-parole du gouvernement Gergely Gulyash sur HirTV : « Nous avons clairement indiqué que nous ne soutiendrons jamais l’extension des sanctions de l’Union européenne contre la Russie au secteur de l’énergie. »


Les mesures restrictives nécessitent l’unanimité des pays de l’Union européenne et comme il n’y en a pas, la Commission européenne ne pourra pas imposer d’embargo sur les ressources énergétiques russes, a rappelé Gulyash.

Il a également noté que l’Union européenne n’a adopté aucune sanction rendant impossible le paiement du gaz russe en roubles, et que cela est réglementé par un accord de droit civil entre États et entreprises.
« En plus de la Hongrie, neuf autres pays européens achètent du gaz et du pétrole russes, alors que leurs dirigeants veulent faire bonne figure et n’en parlent pas honnêtement avec leur propre peuple« , a déclaré le porte-parole du gouvernement.

La semaine dernière, le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto , a également déclaré que certaines entreprises européennes important du gaz russe avaient déjà accepté le plan de paiement proposé par Moscou, mais ne l’admettaient pas publiquement et répandaient des mensonges sur la position de Budapest par le biais des médias occidentaux.

Début avril, le Premier ministre Viktor Orban a annoncé qu’il était prêt à payer le gaz en roubles. De plus, il a refusé de fournir des armes à Kiev.

Traduction Le Média en 4-4-2

partage cet article !