Israël : échec des appels guerriers de Zelensky à la Knesset

Histoire, Politique

mise à jour le 27/03/22

Le président de la Knesset israélienne, Mickey Levy, a finalement accepté de s’entretenir avec le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, mais pas en assemblée plénière. L’entretien a donc eu lieu par zoom, certains parlementaires refusant d’y participer.

La guerre en Ukraine n’est pas l’Holocauste

Le président Zelensky a appelé les députés israéliens à aider son peuple comme celui-ci avait aidé les Juifs durant la Seconde Guerre mondiale à résister à la « solution finale ». « Il y a une grande différence entre l’invasion russe de l’Ukraine et le massacre systématique des juifs qui s’est produit en Europe », souligne la journaliste Sima Kadmon du quotidien israélien Israël Hayom.
Autre propos du président qui ne passe pas : « Il y a quatre-vingts ans, les Ukrainiens ont fait leur choix. Ils ont sauvé des juifs. » Ici, la journaliste précise : « Entre un et un million et demi de Juifs ont été assassinés sur le sol ukrainien par les nazis, et cela n’aurait pas été possible sans la coopération de la population locale. Sans oublier que de nombreux camps d’extermination nazis avaient des gardes ukrainiens — comme John Demjanjuk, qui a servi au camp de la mort de Sobibor et a été condamné pour son rôle dans le meurtre de vingt-sept mille neuf cents Juifs. » John Demjanjuk, devenu citoyen américain en 1958, était ukrainien.
Ces comparaisons entre la guerre actuelle et l’Holocauste ont choqué. En effet, durant la solution finale nazie de la question juive, la Pologne a compté 80 000 SS ukrainiens pour seulement 2 600 Ukrainiens (les Justes) qui aidèrent des Juifs. La plupart des Juifs ukrainiens qui survécurent trouvèrent asile en Russie.

La Russie n’est pas un ennemi d’Israël

En digne représentant des maîtres du monde, Zelensky a critiqué le comportement israélien devant la Knesset : « Pourquoi Israël ne donne-t-il pas d’armes à l’Ukraine » ? Commentaire de Terre-des-juif.com sur les relations Israël-Russie : « La Russie de Poutine n’a pas montré d’hostilité en sept ans de frappes israéliennes en Syrie. Ce sont à ses frères européens, en premier lieu, qu’il (Zelensky) devrait adresser ses reproches. »

Israël donne une leçon d’histoire à Zelensky

Volodymyr Zelensky a fait de l’Histoire son arme diplomatique ou plutôt son scénario médiatique. Il a utilisé le 11-Septembre face au Congrès américain, les ruines de Verdun au Parlement français, Winston Churchill à la Chambre des communes. Partout il a été ovationné. En revanche, en Israël, le coup de l’Holocauste devant la Knesset, ça n’a pas marché. Et pourtant Zelensky est Juif. Étonnant, non ? comme dirait un antisémite bien connu.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !