Exclusif ! Le Média en 4-4-2 s’est procuré l’allocution présidentielle du 15 décembre 2021

Humour, Politique, Santé

mise à jour le 15/12/21

Le Média en 4-4-2 a pu se procurer en avant-première le texte de l’allocution présidentielle du 15 décembre 2021. Nous remercions notre contact J.M qui a encore permis d’avoir cette exclusivité mondiale en France. Vous pouvez en prendre connaissance dès à présent.


Le président de la République, Emmanuel Macron, fera son allocution télévisée, le 15 décembre 2021 :

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

Ma réélection approche. La mandature présidentielle ne dépasse pas cinq ans, mais peut être renouvelée à l’infini quand on sait s’y prendre avec la Constitution. Cette dernière date de plus d’un demi-siècle. Il est temps de la moderniser.
Je vous donne le plan de campagne de mon deuxième mandat :

  • Suppression de la Sécurité sociale (pour cause de trou), nous allons pouvoir toucher du doigt le rêve américain grâce à la gestion des hôpitaux d’Olivier Véran. Le système de santé de l’oncle Sam est à nos portes, encore un peu de patience.
  • Suppression de la monnaie, remplacée par une carte bancaire universelle sous condition vaccinale mensuelle avec possibilité de coupler votre opérateur SFR, Orange, Bouygues. Cette démarche activera une remise de moins 5 % sur votre abonnement.
  • Suppression de toutes les mairies au profit des préfectures et, dans un deuxième temps, des préfectures au profit des ministères, à supprimer ultérieurement,
  • Suppression des communes au profit d’une grande communauté solidaire de toutes les communes (dirigée par Moi),
  • Suppression totale des retraités au profit d’un maintien intégral des retraites avec augmentation de 3 euros pour compenser l’augmentation de l’électricité de 120 €.

Face à ces réformes révolutionnaires, les ennemis de la France passent à l’attaque. De ce fait, je tiens tout d’abord à mettre fin à une opération de déstabilisation de l’État. La République est attaquée de tous côtés et je veux vous rassurer. Non, Jean-Michel Trogneux, disparu en 1991, n’est pas Brigitte. Que ma tendre épouse chausse du 44 ne fait pas d’elle un homme. Ces attaques transphobes ont courageusement été dénoncées par les journalistes d’investigation de Closer face aux ignobles journalistes antisémites-homophobes-racistes de Faits & Documents. Les heures les plus sombres de notre histoire resurgissent par derrière, le bruit des bottines se fait entendre. Ce n’est pas simplement Brigitte qui est attaquée, ce sont aussi toutes ces femmes qui ont compté dans l’histoire contemporaine, que ce soit Amanda Lear, Caitlyn Jenner ou encore Conchita Wurst. Il faut que ces pseudo-enquêtes cessent pour éviter un confinement des Français, je dis ça, je dis rien…

Revenons à plus de sérieux, à la politique politicienne. Pour les fêtes en distanciel, que je vous souhaite joyeuses, mais raisonnables, des mesures sont rendues nécessaires par la vague fulgurante des cas. La cinquième vague de virus qui précède la sixième, juste avant la septième est en effet plus que jamais active, particulièrement aux jours de fête où la vigilance se relâche. C’est un appel à la raison que je lance. Il est donc important de garder un œil sur les enfants contaminateurs, à l’exemple de votre Premier ministre Jean Castex, qui a dû faire face courageusement à sa contaminatrice de moins de 12 ans, sa fille Léa. Heureusement, Jeannot — comme on le nomme affectueusement avec ma femme Jean-Michel —  a courageusement dénoncé la chair de sa chair devant la France entière et le refera avec la petite dernière d’un ami au moment de la vaccination des moins de 5 ans.

Françaises, Français, vous devez vous montrer responsables : la troisième dose est disponible dans toutes les stations-service, les hypermarchés et maintenant chez KFC. Si la marque Pfizer vient à manquer, Moderna peut faire l’affaire, même périmé, il est encore bon, s’il n’y a pas eu rupture de la chaîne du froid. J’entends les inquiétudes des uns et des autres et je peux vous assurer que le mélange des vaccins de nos sponsors Pfizer et Moderna est sans danger. Une étude en triple aveugle, faite par « Orangina, secouez-moi, secouez-moi ! » publiée dans le très célèbre The Lancet, archivé et disponible dans 80 ans, prouve son efficacité. La directrice de l’ANSM, Christelle Ratignier-Carbonneil, veut rassurer sur la 3e dose : « Nous n’avons pas de corrélats de protection. J’espère que nous les aurons… un jour. » Incha’Allah !

La troisième injection n’est qu’un deuxième rappel. Le terme « dose » est désormais interdit par la Haute Autorité de Santé et remplacé par « rappel ». La dose est une addiction irresponsable aux plaisirs des sens, mais le rappel est un mot d’ordre citoyen. Il est d’autant plus nécessaire que, si on le renouvelle, l’effet du vaccin peut dépasser parfois deux mois !

Françaises, Français, les chiffres sont alarmants. L’Organisation mondiale de la Santé avance le chiffre de 2 milliards de morts en Europe d’ici février, car « Omicron se trouve probablement dans la plupart des pays, même s’il n’a pas encore été détecté ». L’alerte a été donnée en Grande-Bretagne. Le Premier ministre Boris Johnson lui-même annonce déjà un mourant, mort et décédé de Omicron. La victime, très jeune, dans la force de l’âge, allait souffler ses 96 bougies malgré son cancer de la prostate, du poumon et du colon, tous en phase terminale… Malheureusement Omicron l’a achevé.

Le plan Blanc, à la couleur de l’hiver, va se dérouler de façon à ce que les vrais malades du covid, c’est-à-dire les personnes vaccinées, puissent avoir la priorité pour les soins palliatifs d’urgence. Nous rappelons évidemment que nous vivons en démocratie et que jamais nous ne rendrons la vaccination obligatoire. Et c’est dans cet esprit démocratique que le test de dépistage va légèrement augmenter, dès demain, il passera à 666 € et sera valable 1h15. Pensez à prendre vos dispositions.

Chers compatriotes, la jeunesse française est le moteur de notre beau pays et c’est dans cette optique que le sixième rappel donnera l’équivalence d’un master et le septième rappel la mention « Très bien », s’il est accompagné d’un listing de fraudeurs à la vaccination. Chaque dénonciation fera gagner un point à l’oral.

Le pass sanitaire ne dispense pas du masque, des gestes barrières, du gel hydro-alcoolique, sans oublier les restrictions des rassemblements — boîtes de nuit et bars avec dance floor  — et cela jusqu’à l’Épiphanie (6 janvier, jour de la fête des Rois). Les bisous, la danse, les repas entre copains, c’est terminé ! Il en va de milliards de morts avant février. A partir de février, les survivants pourront peut-être s’embrasser à travers leurs masques. La vente des chansons de Patrick Sébastien sera interdite, afin d’éviter toute tentation de danser la chenille. Les Antillais ne pourront plus s’adonner au zouk love ou autre bachata/kizomba, considérés comme actes terroristes par frottement spontané. Le twerk sera toléré. Le respect de la distanciation est primordial, tout manquement à ces règles, en dehors des poursuites civiles et pénales auxquelles elles peuvent donner lieu, entraîne sanctions et punitions.

Ainsi, chères concitoyennes, chers concitoyens, nous retrouverons le monde d’avant et la France continuera à assumer sa part d’universel.

Emmanuel Macron, Président de la République démocratique de France.

partage cet article !