Covid-19 : la bureaucratie au centre de la fraude

Dans ce quatrième épisode de la série, Décoder l'éco analyse le moteur même de la fraude : l'utilisation de codes par les hôpitaux de façon à produire les « bonnes » statistiques.

mise à jour le 01/07/22

Le premier épisode a démontré qu’il n’y a eu aucune hécatombe nulle part en Europe, ni en 2020, ni en 2021. Le deuxième épisode a conclu qu’il n’y a pas eu la saturation hospitalière annoncée et le troisième épisode qu’il n’y a pas non plus eu un « déferlement » de malades. Il y a eu bien moins de malades comptabilisés que pendant les épisodes dit grippaux du passé.

La corruption par les chiffres

Beaucoup de statistiques ont justifié l’arrêt de l’économie et des libertés par l’idée qu’une grave épidémie avait lieu. Comment définissent-elles les malades, afin de les compter ? Quelle codification ? A partir de quelles données administratives ? Nous vivons une épidémie de « cas » entretenue par les fameux « tests » qui n’ont pas de rapport avec la moindre maladie. À partir d’une définition frauduleuse, il ne reste plus qu’à compter. Et le tour est joué !


Informatiser, c’est contrôler financièrement

Jean Castex a établi les codes dans les hôpitaux avec la tarification à l’acte (T2A) qui a remplacé le budget global. La mise en place de ce système de codes (entre 1991 et 2007) a abouti à rembourser l’hôpital en fonction de chaque acte. Informatiser l’hôpital en décidant de plus ou moins bien rembourser certains actes, c’est prendre le contrôle des parcours de soins. Ce ne sont plus les médecins et les directeurs qui déclarent telle ou telle maladie, mais l’OMS. Elle définit les cases (classification internationale des données) et décide quelles sont les maladies reconnues. Ses liens avec les laboratoires (Fondation Gates, Gavi) sont connus. Quant à l’encodage, ce ne sont pas les médecins qui le font — la fraude est ainsi plus discrète. La cause d’hospitalisation est définie administrativement en fonction du remboursement et non de la réalité sanitaire.

De l’arnaque de la grippe à celle du covid-19

Du temps où Roselyne Bachelot était ministre de la Santé, les statistiques grippales truquées ont été destinées à vendre des vaccins inutiles contre la grippe A H1N1 (rapport du Sénat). Il y a 3,5 millions de personnes qui ont des difficultés respiratoires surtout l’hiver. Codées en grippe (codage OMS), cela peut donner l’impression d’une épidémie. Le comptage Covid-19 a repris le même système qui mélange diverses maladies respiratoires toutes codées Covid, ce dernier étant mieux remboursé que la grippe. L’hiver 2020-2021, la grippe a disparu… Déclarer qu’un malade a le covid, c’est se donner la possibilité de ne pas le traiter. Le malade est le grand oublié du système industriel de la santé.

Le Média en 4-4-2.

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Décryptage

Dernières actus

Points sur les i
Conflits
Déclarations irresponsables de Macron : La réaction d’Alexander Makogonov, porte-parole de l’ambassade de Russie en France
Société
APPEL AUX PARENTS : des enjeux de la protection de l’enfance face au programme d’éducation à la vie affective, relationnelle et sexuelle.
Voix courageuse
Conflits
La plus jeune journaliste de Gaza, Lama Abu Jamous, 9 ans, témoigne des horreurs de la guerre sur Instagram à ses 871 000 abonnés
Aide humanitaire
Actualités internationales
Coup de théâtre : L’UE renforce son soutien à l’UNRWA avec 50 millions d’euros, dévoilant les mensonges d’Israël
#MusiqueIA
Culture
Suno : le générateur de musique IA qui va secouer l’industrie face à des hits personnalisés en un clin d’œil.
folie
Société
Corinne Lalo, grand reporter à TF1 : « Le vaccin a un effet hormonal délétère dans les ovaires. C’est aberrant. »
Jeu dangereux
Actualités internationales
Macron continue d’envisager sérieusement d’autoriser ses unités militaires à entrer en Ukraine afin de créer un « dilemme stratégique » pour la Russie
Anti-constitutionalité
Législation
Le Général Coustou remet en question la légitimité de l’action française en Ukraine
Influence
Médias
Dominique de Villepin recadre Apolline de Malherbe sur la chaine pro-israélienne BFM TV : « À qui appartient votre chaîne ? »
Rupture
Politique
François Asselineau en route pour les européennes : Florian Philippot, Nicolas Dupont-Aignan, RN, Francis Lalanne, Frexit, agriculture…

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous