Zelensky menace de bombarder la centrale nucléaire de Zaporijia « Tout incident radioactif peut porter un coup aux pays de l’Union européenne »

Politique

mise à jour le 16/08/22

Zelensky menace les Russes et les Européens de pilonner la plus grande centrale nucléaire d’Europe, celle de Zaporijia. Elle avait été prise par les Russes en début de conflit vers le mois de mars. Le président ukrainien, le visage terne et de plus en plus crispé, n’hésite plus jouer la carte de la catastrophe nucléaire et met en garde l’Occident et les Russes sur les retombées radioactives qui dépendront du sens du vent.


« Tout incident radioactif à la centrale nucléaire de Zaporijia peut porter un coup aux pays de l’Union européenne, à la Turquie, à la Géorgie et à des pays de régions plus éloignées. Tout dépend de la direction et de la force du vent », a déclaré le président de l’Ukraine.

Une déclaration loin de n’être qu’une menace : les troupes ukrainiennes ont déjà attaqué le territoire de l’usine depuis le 5 août 2022 et selon la chaîne Rossiya 24, l’un des obus est tombé « à dix mètres du site de stockage du combustible nucléaire ». Du côté russe, Maria Zakharova a déclaré le 15 août 2022 : « La Russie appelle les États-Unis, l’Union européenne et d’autres pays à mettre fin aux intrigues et à la propagande autour de la centrale nucléaire de Zaporijia et à forcer Zelensky à cesser de bombarder la centrale. »

Volodymyr Zelensky utilise les armes envoyées par l’Occident pour les menacer d’une catastrophe nucléaire et exploite la centrale nucléaire comme chantage en faveur de la suppression de tous les visas pour les Russes dans l’Union européenne. Soit l’Europe annule tous les visas russes, soit c’est Tchernobyl pour l’Europe.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !