L’Ukraine bombarde la centrale nucléaire de Zaporijia et endommage le système de refroidissement

Politique

mise à jour le 21/09/22

Images de la centrale nucléaire de Zaporijia après le bombardement ukrainien

Les troupes russes contrôlent une partie de la région de Zaporijia, y compris Energodar, où se trouve la plus grande centrale nucléaire d’Europe. L’Ukraine l’a bombardée le 20 septembre. RIA Novosti nous apprend que l’attaque — à l’aide d’obus à fragmentation hautement explosifs —  a endommagé le système de refroidissement, ainsi que la cantine, où se trouvaient les ouvriers de la gare au moment du début des bombardements.


Il n’y a heureusement pas de victimes à déplorer, mais le régime de Kiev joue dangereusement avec la vie de tous les Européens en ciblant la centrale nucléaire de Zaporijia, qui est la plus grande centrale d’Europe en nombre d’unités et de capacité.

La région de Zaporijia déclarera son indépendance à l’intérieur de ses frontières administratives, a déclaré Vladimir Rogov, président du mouvement We Are Together with Russia. Selon un sondage réalisé par l’Institut national des enquêtes d’opinion et du marketing (INSOMAR) le 19 septembre auprès de 4 000 répondants, l’adhésion de LPR est soutenue par 83 % des habitants, l’adhésion de DPR est soutenue par 80 %, tandis que 72 % et 65 % des personnes interrogées sont favorables à l’adhésion dans les régions de Zaporojié et de Kherson.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !