Décoder l’éco : la dictature des « fact-checkers » est-elle démocratique ?

Décryptage

mise à jour le 12/05/22

Le 18 février le journaliste William Audureau a sorti un article « Sur LinkedIn, la désinformation en toute tranquillité » pour dénoncer la trop forte liberté d’expression sévissant sur cette plateforme. Il se plaint que LinkedIn « ne cherche pas à administrer la vérité », comme l’a rappelé la directrice générale de LinkedIn France à la commission Bronner. La vie est en effet assez simple pour tous ces gens. Ceux qui ne sont pas d’accord avec eux sont des « désinformateurs » ou des « complotistes ».


Il leur paraît donc tout à fait normal de faire taire toute voix qui ne serait pas dans leur camp, celui du « camp du bien ». Depuis que Emmanuel Macron a déclaré « nous sommes en guerre », on ne peut que constater la création de ce camp (ou sa sortie du bois) et sa volonté d’élimination des autres. Puisque William Audureau n’a pas eu le moindre scrupule à utiliser l’attaque personnelle en demandant avant tout débat (qui n’a jamais eu lieu) à Pierre Chaillot de faire la preuve de sa compétence en statistiques (diplômes, formation), nous ne résistons pas à vous informer que cet expert en fact-checking est spécialiste des jeux vidéos…

Vous pouvez retrouver Décoder l’éco sur Le Média en 4-4-2 :

partage cet article !