Les vedettes n’en veulent pas, les Français en ont peur. Comment faire aimer AstraZeneca ?

Humour, Politique, Santé

mise à jour le 30/04/21

Le fan club AstraZeneca perd ses adhérents. Les Français sont comme ça, ils manquent de courage. Des centres de vaccination ferment à Gravelines et Boulogne-sur-Mer. A Saint-Denis, on ne se bouscule pas. À Denain, Jarville, Saint-Max, Vandoeuvre, Placieux, on manque de vaccins. Des maires crient à la ruine. À Asnières-sur-Seine, en six mois, le centre de vaccination a coûté 500 000 € ! Des vaccinodromes sont cependant envisagés à Nancy, à Caen, Dijon, Marne-la-Vallée. Ce sont des opérations de prestige, cela prend du temps et on n’est jamais sûr du résultat. Mais on y croit très fort.

Mais pourquoi cette méfiance envers le vaccin AstraZeneca ?

Le 16 avril, neuf nouveaux cas de thrombose et quatre décès entre le 2 et le 8 avril sont liés au vaccin d’AstraZeneca, indiquent les autorités sanitaires. « Nous avons des difficultés pour convaincre sur l’AstraZeneca », a reconnu Emmanuel Macron, le 20 avril. On se demande bien pourquoi. La précédente campagne de clips publicitaires de MullenLowe, boîte américaine, n’a effectivement pas donné les résultats escomptés.

Influenceurs pour les jeunes, célébrités pour les vieux

Notre président, inconnu avant son élection, a été vendu grâce à la publicité. Il lui paraît tout simple de convaincre qu’un produit sans aucune qualité et dont on n’a nullement besoin soit pourtant désirable. Ainsi les influenceurs devraient facilement convaincre les jeunes de voter LREM et des célébrités à la retraite n’auraient aucune peine à convaincre leur public de retraités de se faire vacciner avec AstraZeneca. Faut juste le bon média. On l’a, coco, c’est TF1 ! Le Service d’information du gouvernement aurait déjà obtenu de la chaîne le droit de diffuser les vaccinations filmées de plusieurs stars de la chanson et du petit écran correspondant à la tranche d’âge visée.

Une condition à ne surtout pas négliger : « Il ne vaut mieux pas que ce soit nous qui communiquions directement » a prévenu sagement un conseiller au sein de l’exécutif.

Certaines stars manquent d’esprit citoyen

Avant même qu’on ait eu le temps de lui demander de participer à cette campagne, Sheila a répondu : « Non, même pas dans tes rêves ! »

Brigitte Bardot, on le savait, est loin d’être une citoyenne responsable : « On ne connaît pas les effets secondaires. Ce vaccin risque d’être inutilisable car le virus va muter. Il a déjà commencé, et ce n’est que le début d’une course au pognon pour les laboratoires et aux sacrifices par milliers pour les animaux-cobayes. »

Anny Duperey — honte à elle ! — se moque des efforts du  ministère de la Santé : « On vaccine les plus vieux, comme ça s’il y a des effets, on ne saura pas, ils auront claqué. »

Quant à Geneviève de Fontenay, il ne faut pas non plus compter sur celle qui déclare tout simplement qu’elle n’en voit pas l’intérêt.

La pièce que nous allons jouer est de Castex

Facile de trouver des acteurs tout disposés à se faire vacciner en direct devant les caméras, pour la bonne cause ! Deux cents ont spontanément signé une liste en faveur de la vaccination. Non seulement ces gens du spectacle ont un esprit civique, mais en plus, à part Gérard Jugnot, Charles Berling, Daniel Auteuil et Pierre Arditi, ils dépendent entièrement de l’État (théâtres subventionnés, maisons de la culture…). Convaincus d’avance. Reste les critères : l’âge (plus de 55 ans) et la notoriété (certaine). Problème pour ce dernier critère : la plupart, des comédiens de théâtre, sont peu connus du grand public. Leur aurait-on dit que cela pourrait relancer leur carrière ? Ce n’est pas du tout ce que recherche le gouvernement. 

Le choix parmi les célébrités n’est pas si simple

Castex et ses communicants restent dans l’expectative. En témoignent les titres de médias pourtant pas hostiles : tous se terminent par un point d’interrogation.

BFMTV : Vaccin : Des célébrités sollicitées pour convaincre les Français d’utiliser AstraZeneca ?
20minutes : Vaccination : Des stars de plus de 55 ans pour promouvoir le vaccin AstraZeneca ?
Capital : Des stars bientôt vaccinées avec AstraZeneca pour convaincre les Français ?

Coronacircus : une nouvelle coproduction ! 

Certes, il ne s’agit pas de vedettes, mais ils ont leur petite notoriété et dans l’actuelle pénurie, c’est mieux que rien. Donc rendez-vous aux deux représentations en direct du grand Coronacircus ! Le 8 mai : deuxième injection de Véran. Le 19 juin :  deuxième injection de Jean Castex. Retenez vos places sur le canapé. Un plateau repas amoureusement préparé, une bonne bière de votre marque préférée, et voilà ! c’est prêt et le spectacle est gratuit !

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !