Les Républicains demandent la suppression du #PassSanitaire

Politique

mise à jour le 22/07/21

BFMTV a beau répéter en boucle que nous étions trois pélos pendant la manifestation du samedi 17 juillet. La réalité est tout autre. Les Républicains l’ont bien compris, c’est le propre du politique d’aller là où la majorité se dirige, c’est laid mais c’est ainsi, ça bouffe aux rateliers, chez ces gens-là ! Le coup de force des manifestants a fait trembler l’hémicycle, le député Anne-Laure Blin annonce sur twitter

« Avec les Républicains nous avons demandé la suppression du pass sanitaire. Ce n’est pas aux Français de payer le manque d’anticipation du gouvernement. »

Philippe BENASSAYA, député des Yvelines, y va de sa petite phrase avec un petit bémol pour l’obligation vaccinale qui va s’envoler après la manifestation du 24 juillet :

« De retour en séance, après des semaines de déplacement, pour aborder la question de l’actuelle gestion Crise Sanitaire. Favorable à une forte incitation à la vaccination mais pas à son obligation (sauf pour personnel soignant) et très réservé sur le pass sanitaire Pass Sanitaire »

Eric Ciotti n’est pas en reste pour défendre les restaurateurs :

« Nous aurons la volonté d’effacer les mesures les plus coercitives. Ce n’est pas aux restaurateurs ou aux hôteliers de mettre en œuvre des contrôles avec des sanctions totalement inadaptées et irresponsables. »

La député Nathalie Porte est vent debout contre le Pass Sanitaire :

« Aujourd’hui vous demandez aux Français de subir les conséquences de votre mauvaise gestion de la crise. Je suis pour la vaccination, mais pas pour la mise en place de ce Pass Sanitaire qui est contraire à la liberté de circuler, fondamentale dans ce pays »

Le député de la 7ème circonscription du Bas-Rhin, Patrick Hetzel y voit la division des français que le gouvernement semble assumer !

« Le Conseil d’État lui-même dénonce le fait que le gouvernement ne cherche qu’à satisfaire les problématiques sanitaires en balayant d’une main l’État de droit.  Vous êtes en train de diviser la nation ! Est-ce que vous l’assumez ? »

Conclusion : les français ont montré les muscles en période estivale, alors qu’ils sont censés faire bronzette. Et bien non ! Ils sont descendus dans la rue, de Paris à Marseille, Limoges, Nantes, Bordeaux, Rennes…. dans toutes les petites villes de France. Un coup de force qui n’a pas échappé aux politiques. Et ce n’est pas les joueurs de Poker qui se tiennent droit comme des I avec un jeu en main digne des plus grandes défaites, qui vont égarer les français, qui ont conscience aujourd’hui , que la victoire est à portée de main !

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !