Le père Michel Viot, responsable des funérailles catholiques, demande une commission parlementaire sur la politique vaccinale !

Politique, Religion, Santé

mise à jour le 23/06/22

Le père Michel Viot a une place particulière au sein de l’Église. Il est prêtre et à ce titre, il accompagne les familles dans la douloureuse épreuve du décès d’un proche. À cette occasion, les familles se laissent aller à quelques confidences. « Je m’entretiens régulièrement avec les familles avant chaque service funèbre. Je pense qu’une commission parlementaire devrait rapidement se constituer concernant la politique de santé et surtout vaccinale ! »

C’est sur sa page Twitter que le père Michel Viot a décidé de parler, d’être la voix qui porte celle du petit peuple. Loin de vouloir se présenter en tant que scientifique, celui qui est sur le terrain se pose tout de même des questions : « Je pose des questions à propos de cancers qui « reflambent », un mois après un deuxième ou troisième rappel qui m’interrogent car les personnes ne sont pas si vieilles que cela, idem pour les crises cardiaques, le tout, généralement après le deuxième ou troisième rappel. »

L’homme d’Église prône le bon sens qui manque cruellement chez nos politiciens et qu’on espère voir évoluer depuis la bousculade des législatives. « Le moment venu, il ne sera pas difficile d’organiser une résistance pacifique en nommant tout simplement les médicaments, que l’Institut Pasteur a confirmé il y a un an comme pouvant atténuer voire plus les effets mortifères de la Covid, j’en ai bénéficié !  »

Un questionnement qui va tout de même lui valoir un joli écusson de complotiste et lui permettre de bousculer ceux qui aiment suivre le berger Pfizer.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !