Le prêtre catholique Michel Viot : ce gouvernement méprise toutes les religions !

mise à jour le 24/01/22

Coup de gueule du prêtre catholique Michel Viot qui accuse le préfet de police après les attaques de la part de l’extrême gauche samedi à Paris lors d’une procession en hommage aux ecclésiastiques tués pendant la Commune.

Invité de Jean-Marc Morandini dans « Morandini Live » sur CNews, le prêtre catholique du diocèse de Blois, dénonce le préfet de police en soulignant qu’« il y avait si peu de policiers sur place alors que ces révolutionnaires qui nous ont attaqués étaient extrêmement nombreux. La police le savait parce qu’ils ont manifesté avant nous. Nous, nous étions trois cents et protégés par un seul policier. C’est inadmissible ! » Il souligne la bienveillance des musulmans à son égard. « Je mets en cause le préfet de police de Paris et même le président de la République. »

Loin de s’arrêter en si bon chemin, Michel Viot profite de la présence du député LREM Patrick Vignal, pour lui dire ses quatre vérités :

« Nous avions sur la route, des commerçants musulmans, rue de Ménilmontant, qui étaient extrêmement tristes de voir cela et je me disais en repartant tout seul dans la rue, eh bien je sais que j’aurais pu me réfugier chez eux parce que chez ces musulmans-là, ils veulent que l’on respecte les questions religieuses. Et voyez-vous monsieur, vous qui êtes député de la République en Marche, on voit que l’État est en train de se casser la figure dans le dialogue avec les musulmans, tout simplement parce que ce sont des musulmans qui veulent vivre en paix et qui ont très bien compris que ce pouvoir méprise la religion. Il méprise la religion qui est à la base de la France. Alors évidemment ils (les musulmans) étaient consternés de voir ça […] c’est vous qui mettez le désordre dans ce pays […] et d’ailleurs ceux qui nous ont attaqués étaient, comme on dit, de souche et bien de chez nous ! »

partage cet article !