Le comploteur Emmanuel Macron installe une commission sur le complotisme et l’antisémitisme

Ingénierie sociale, Politique

mise à jour le 06/10/21

Face à la résistance au mensonge gouvernemental, le comploteur Emmanuel Macron instaure une commission sur le complotisme. De cette commission, nous nous attendons évidemment à voir surgir des restrictions ciblées, des manipulations sur les algorithmes afin d'écarter toute résistance au « crédit social » qui se met en place un peu partout dans le monde. Avec Rudy Reichstadt dans la commission, cela annonce la couleur. « Le Média en 4-4-2 » vous conseille de vous inscrire à sa Newsletter afin de garder un contact avant une censure qui ne tardera pas dans cette belle « démocratie » française.

Emmanuel Macron a installé mercredi une équipe d’une quinzaine de personnes, présidée par sociologue Gérald Bronner, dans une commission nommée « Les Lumières à l’ère numérique », pour penser l’espace de débat commun de notre démocratie et lutter contre le complotisme « et l’antisémitisme ».


La commission, intitulée Les lumières à l’ère numérique, « devra formuler d’ici la fin de l’année des propositions concrètes dans les champs de l’éducation, de la régulation, de la lutte contre les diffuseurs de haine et de la désinformation », indique la présidence de la République dans un communiqué.

Les algorithmes des réseaux sociaux en particulier « ne nous donnent peut-être pas les meilleures conditions pour que s’exerce l’intelligence collective », a-t-il estimé. « C’est ce défi » de l’intelligence collective et des menaces qui pèsent sur elle que la commission propose d’aborder, a-t-il ajouté.

Les objectifs de la commission

Une science sans débats
Définir un consensus scientifique qui sera mis à disposition du grand public, des médias, des acteurs de la société civile sur l’impact d’Internet dans nos vies de citoyens.
Une répression judiciaire (sans haine)
Formuler des propositions dans les champs de l’éducation, de la prévention, de la régulation, et de la judiciarisation des entrepreneurs de haine afin de libérer la société des bulles qui enferment une partie de nos concitoyens et nourrissent les extrémismes, la haine, la violence, les dérives sectaires et les obscurantismes.
La vraie vérité à la portée de tous les Français
Proposer de nouveaux espaces communs de la démocratie, de la citoyenneté, du collectif qui puissent trouver leur place dans le monde numérique, donner du sens à des citoyens isolés.
La lutte contre les menaces étrangères venues d’Internet
Développer une analyse historique et géopolitique de l’exposition de la France aux menaces internationales qui pèsent sur notre démocratie et notre société au travers d’Internet et des recommandations sur les enjeux à porter dans le débat international et européen.

Une équipe triée sur le volet

Gérald Bronner : il est l’homme de la situation. Il sait la vérité sur le 11-Septembre 2001 et refuse d’en discuter, puisque la discussion fait partie du complotisme.
Penser que « le coronavirus a été fabriqué en laboratoire (en Chine ou en France ou aux USA selon les versions) » est, « pense »-t-il, à mettre dans le même panier que « la terre est plate, le monde a été créé en 6 jours ».
Roland Cayrol : politologue ; Sciences Po, Louis Harris, CSA, France5, LCI, RTL
Laurent Cordonier : directeur de la recherche à la Fondation Descartes à Paris ; il doit sa notoriété à Bronner.
Frédérick Douzet : spécialiste des enjeux géopolitiques du cyberespace et professeure à l’Université Paris 8 ; directrice du centre Géopolitique de la Datasphère (GEODE) financé par la Fondation William et Flora Hewlett, elle-même participant à l’Open Society de Soros. Elle a bénéficié pour ses études à Berkeley des bourses des fondations Lurcy et Fulbright.
Rose-Marie Farinella : ancienne journaliste de la presse écrite et enseignante ; a reçu un prix de l’unesco, le Global MIL Award. Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques, chevalier de la légion d’honneur.
Aude Favre : journaliste web ; avec son mari Sylvain Louvet, a produit Complément d’enquête qui a poussé les annonceurs de FranceSoir à retirer leurs publicités. Leur association Fake Off a l’appui de la Dilcrah.
Jean Garrigues : historien spécialiste d’histoire politique de la France contemporaine ; membre des jurys du prix de thèse de l’Assemblée nationale et du Sénat, membre de l’Institut Pierre-Mendès France (association à but non lucratif). Intervenant à CNews, France2, France5, Public Sénat, Europe1.
Rahaf Harfoush : anthropologue canadienne ; participe au Forum économique mondial.
Rachel Khan : juriste, actrice, écrivaine ; elle a tous les atouts : Noire, Juive, PS, actrice, directrice du centre culturel Hip Hop de la Ville de Paris.
Anne Muxel : sociologue et politologue ; fait partie de la Fondation Jean Jaurès (PS) financée par Veolia, EDF, Prange, Maif, Fédération française bancaire, Mutualité française, Engie, Stratis, Harmonie mutuelle, caisse des dépôts, CNP assurances, Suez, Enedis.
Rudy Reichstadt : fondateur et directeur de Conspiracy Watch ; membre de la Fondation Jean Jaurès, soutenu par l’IFOP et tous les médias mainstream
Iannis Roder : historien spécialiste de la Shoah ; Fondation Jean-Jaurès.
Guy Vallancien : chirurgien, professeur honoraire des Universités, membre de l’académie nationale de médecine ; impliqué dans l’affaire du Médiator et du charnier de l’Ecole de médecine ; journaliste au Point.
Annette Wieviorka : historienne spécialiste de la Shoah de l’histoire des Juifs au XXe siècle. Invitée par le CRIF. Elle devrait trouver de la haine et de l’antisémitisme là où on lui dira de les trouver, par exemple dans les critiques des injections expérimentales anti-covid.

A noter la présence inattendue de Iannis Roder et Annette Wieviorka, historiens spécialistes de la Shoah. On sent déjà que l’accusation de complotisme va virer à celle d’antisémitisme, l’arme la plus puissante du système pour faire taire toute contestation. La lutte contre l’antisémitisme au service du système. Rappelons la première tentative avec la Loi AVIA, voir la vidéo de Marcel D. qui nous explique les contours : Marcel sur la Loi AVIA et annonce du Média en 4-4-2 

Marcel pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !