On vous cause morale et on vous fait les poches

mise à jour le 12/09/21

Des faits en vrac. Notre président s’est proclamé un rempart contre « la montée de l’illibéralisme » en Europe — à propos de la loi anti-LGBT de Viktor Orban en Hongrie. George Soros l’a félicité pour son combat contre la montée du populisme et contre le sexisme rampant.  Munich propose d’illuminer son stade aux couleurs arc-en-ciel de la communauté LGBT. L’UEFA , pour avoir rejeté la demande, aurait déchaîné les critiques.

Une explication ? Laurent Pech, professeur de droit européen à l’université du Middlesex à Londres, nous la donne :

« On a là une dérive autoritaire qui utilise les questions sociétales pour se masquer et distraire les gens du démantèlement de l’Etat de droit et de la démocratie. »

A l’Education nationale, c’est open bar pour le privé !

La Dilcrah, une délégation interministérielle, lutte « contre le racisme et l’antisémitisme ». A été ajoutée, pour faire bonne mesure, la lutte contre la haine anti-LGBT. Les associations privées sont les bienvenues. Ainsi SOS homophobie a l’agrément du ministère et des académies de Créteil, Paris, Aix-Marseille et Strasbourg.

Sur toutes les pages de son site, un masque anti-Covid saute aux yeux. Pourquoi ce masque sur un site LGBT ? Réponse : « Les mesures de confinement, de couvre-feu, le développement du télétravail, la fermeture des établissements scolaires, des lieux de culture et de convivialité ont eu une incidence importante sur les actes LGBTIphobes, laissant peu d’échappatoires aux victimes de violences… » Glissement de sens… comme les dupes du bonneteau, on se fait avoir sans s’en apercevoir.

SOS Homophobie renvoie vers France Assos Santé : « Evitons la 4e vague ! Chaque vague frappe plus fort, détruit des vies, des avenirs et des emplois. Sans cet engagement solidaire massif au sein des soignants, il n’y aura pas d’autre issue que de rendre la vaccination obligatoire pour les professionnels intervenant en EHPAD, USLD et plus généralement en établissement. Soyons responsables ! » On est passé de la défense des minorités à la vaccination. Même pas mal !

Le noir est vendeur

Dans un clip du ministère de la Santé, un rugbyman est super accro au vaccin. Il est content de « retrouver la vie d’avant » et il est… noir. La Poste vous offre de vous ficher (pour vous rendre la vie plus agréable, plus simple). Et qui vous le propose gentiment ? Une ado… noire ! Le clip de réouverture du musée Carnavalet montre un couple, une femme blanche et un homme… noir, accompagnés d’enfants, dont un noir. Chiffres Wikipédia : les Noirs sont 2,5 à 7,5 % de la population française (territoires d’outre-mer compris).

La « Blanche-Neige » du prochain Spielberg est métisse. Là, on est dans l’anti-racisme pur. Y a même pas un vaccin à vendre. 

Brian True-May, le producteur de Midsomer Murders, dont les enquêtes se déroulent dans un village délicieusement désuet du Kent, avait décrit la distribution entièrement blanche comme « le dernier bastion de l’Anglais ». Il a dû partir fissa. Désormais, dans la série, flics noirs et assassins blancs (pervers, vieilles dames…) font bon ménage.

A Sciences Po, Mathilde Cohen, chercheur du CNRS et enseignante à l’université du Connecticut, dénonce dans une vidéo la cuisine hexagonale, parce qu’elle « renforce la blanchité comme identité raciale dominante ».

Nous Français, on est sexués jusque dans les mots. Heureusement l’écriture inclusive vient rectifier tout ça. Les étudiants de Sciences-Po ont eu droit à un demi-point pour utilisation de l‘écriture inclusive lors du partiel sur « les grandes questions de la sociologie au prisme du genre ». L’écriture inclusive est un cheval de bataille de LGBT Foundation. Ses 92 sponsors sont tous plus philanthropes les uns que les autres. On ne vous cite que les plus connus : Ford, Gilead, Levi Strauss, Rockefeller, Open Society. En tant que « grande cause mondiale », les femmes devraient être heureuses de leur soutien. Celles qui n’en sont pas reconnaissantes ont certainement un très mauvais fond.

Cours de bonneteau au collège du Clos de Pouilly

Au collège du Clos de Pouilly à Dijon, les élèves ont remporté le prix Ilan Halimi. « Ce prix récompense des initiatives de jeunes de moins de 25 ans qui luttent contre le racisme et l’antisémitisme. » Qu’ont-ils gagné ? Une bourse pour financer une nouvelle initiative : le projet Kaléidoscope. D’initiative en initiative… Heureusement ils ont reçu l’aide de la Dilcrah, la délégation interministérielle contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.

Douter mène droit à l’antisémitisme

Dans le projet Kaléidoscope, que trouve-t-on ? Un Atelier « complot :  comment s’en prémunir ? » Un élève le décrit : « Le service du rectorat dédié à la formation et à l’éducation aux médias, nous a présenté un diaporama traitant du complotisme et des complotistes persécutant différentes personnes et différentes religions… Les complots émergent généralement lors d’événements extraordinaires, comme avec la pandémie de Covid 19, ou comme lors de l’incendie de Notre-Dame ou les élections américaines. En effet, par le passé, et encore aujourd’hui, des communautés religieuses comme les Juifs et les Musulmans ont été victimes de complots. »

Ceux qui doutent de la version officielle de l’incendie de Notre-Dame, des bienfaits des vaccins expérimentaux ou de l’honnêteté de l’élection de Biden, sont rien que des racistes (et des antisémites, ne pas oublier). 

La délation, grande cause nationale

Kaléidoscope nous offre en prime la rubrique délation en direct du ministère de l’Intérieur : « Vous avez été confronté(e) sur Internet à un contenu à caractère raciste, antisémite ou anti-LGBT et vous souhaitez lutter contre la propagation des discours de haine sur les réseaux sociaux ? Signalez-le sur le portail officiel du ministère de l’Intérieur, PHAROS. »

Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, a déjà prévu une plateforme antidiscrimination.fr. Elle a été créée, selon Emmanuel Macron, « pour que les gens puissent dénoncer de manière très simple, unique et nationale les discriminations » (sic).

 

L’obéissance, grande cause nationale

Le merveilleux collège Clos de Pouilly bénéficie d’un atelier pour, selon les élèves, « nous entraîner à exprimer des émotions juste avec notre visage ». Dans cet atelier d’expression faciale, les élèves ont été photographiés… masqués !

Les élèves ont eu droit aussi au prix de l’Audace artistique et culturelle 2021 offert par la Fondation Culture & Diversité. Son président est Marc Ladreit de Lacharrière. On vous présente rapidement son existence bien remplie : PDG de L’Oréal, administrateur de Synthélabo, du Crédit lyonnais, d’Air France, de France Télécom, du musée du Louvre. Assigné en 2002 par la justice californienne pour « fraude, fausse déclaration, tromperie, conspiration et concurrence déloyale » dans l’affaire Executive Life. Président de la section française du groupe Bilderberg, administrateur du club Le Siècle. Fortune estimée par Forbes à 4,4 milliards d’euros en 2020. Champion de l’évasion euh… de l’optimisation fiscale au Luxembourg. Condamné en 2019 à huit mois de prison avec sursis, et 375 000 euros d’amende pour l’emploi fictif de Penelope Fillon à la Revue des Deux Mondes, qui lui appartient à 100 %.

Une rubrique Vaccination des 12-18 ans renvoie au ministère de l’Éducation nationale, lequel donne le mode d’emploi pour « aider les élèves à forger leur propre opinion sur la vaccination ». Un guide à l’usage des professeurs, des cartes pour animer le débat : tout est prévu pour « aider les élèves à former leur propre opinion ». On n’en doute même pas.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !