L’Afrique du Sud vend ses vaccins défectueux AstraZeneca à quatorze pays africains

26 mars 2021 | Santé, Société

L’Afrique du Sud a vendu le million de doses de vaccins AstraZeneca en sa possession, qui seront distribuées à quatorze pays africains, a annoncé son ministre de la Santé, ce dimanche. Le pays africain officiellement le plus touché par la pandémie avait reporté mi-février sa campagne d’immunisation contre le coronavirus, prévue initialement avec AstraZeneca, après que l’efficacité de ce vaccin avait été mise en doute contre le variant local du virus

Pas d’argent gâché

Pretoria avait annoncé dans la foulée son intention de proposer ces doses à l’Union africaine. Zweli Mkhize se félicite, dans un communiqué, de « pouvoir annoncer que la vente des vaccins AstraZeneca que nous avions achetés a été conclue ». Ces dernières semaines, son ministère a dû s’assurer que les pays identifiés par l’UA pour recevoir ces doses ont réuni les conditions nécessaires pour organiser une campagne de vaccination, précise-t-il.

« Le montant complet de la vente a été reçu », ajoute le ministre.

Les conditions logistiques sont prêtes pour leur acheminement

De nombreux Sud-Africains redoutaient que ces doses, si elles n’étaient pas utilisées, représentent de l’argent gâché. Les conditions logistiques sont prêtes pour leur acheminement. Les premiers vaccins quittant l’Afrique du Sud seront répartis dans neuf pays africains, puis cinq autres dans un deuxième temps.

Un geste de politique intérieure ?

Le président d’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, présidait également l’Union africaine jusqu’au 7 février 2021. Il avait décidé, avant son départ, d’offrir le million de doses fabriquées par AstraZeneca que l’Afrique du Sud n’utilisera pas et qui seront périmées fin avril. Finalement elles seraient vendues, mais le prix de vente n’est pas connu publiquement — on se demande pourquoi. Le fait qu’il s’agisse d’une vente et non d’un don rassure la population sud-africaine qui craignait un énorme gâchis financier.