Guerre en Ukraine : vers la rupture définitive Russie-Occident ? Jacques Baud et Guy Mettan répondent

Géopolitique

mise à jour le 02/06/22

Jacques Baud, ex-membre du renseignement stratégique suisse, a été partie prenante des négociations après la chute de l’URSS et a suivi de près la révolution de Maïdan en 2014. Guy Mettan est journaliste et écrivain, ex-rédacteur en chef de la Tribune de Genève et spécialiste de la Russie. Ils répondent à la question : Y a-t-il encore un espoir de réconciliation entre la Russie et l’Occident ?

Au cours de leurs exposés sur le conflit actuel, on apprend des faits dont les médias ne parlent jamais. Ainsi, en janvier 1991, la Crimée était indépendante de l’Ukraine avant que l’Ukraine ne devienne elle-même indépendante de l’URSS (en décembre 1991). Pour annexer la Crimée en 1995, l’Ukraine a fait un coup d’État. Autre détail intéressant : les conseillers politiques de l’Occident sont pour la plupart originaires de pays qui ont souffert de la domination russe. Ils règlent des comptes avec l’ennemi héréditaire, mais sont sensibles à une des causes civilisationnelles du conflit : la non-reconnaissance de la langue russe dans les régions russophones.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !