George Watts Jr, 24 ans, décédé d’une myocardite suite à sa 2e dose Pfizer

Santé

mise à jour le 05/02/22

George Watts Jr

George Watts Jr habite à Lockwood, New York. C’est un jeune étudiant de 24 ans en bonne santé. Plutôt casanier, grand amateur de jeux vidéo, il aime partager des moments en famille. Sa mère Kelly Watts le décrit comme « timide au début, mais une fois que vous apprenez à le connaître, c’est un blagueur, un garçon vif d’esprit ».


Parce qu’il était étudiant à l’université et qu’il voulait suivre ses cours en personne, George Jr devait avoir un schéma complet de vaccination. « L’université avait envoyé un e-mail à tous les étudiants, les avertissant qu’ils devaient être vaccinés en octobre, sinon ils ne pourraient pas assister aux cours. Les étudiants étaient obligés de se vacciner, mais pas le personnel », raconte son père, qui se demande « Pourquoi ils obligent les étudiants et les membres du personnel sont exemptés ? »

Il reçoit sa première injection de Pfizer en août et sa deuxième en septembre. Il avait choisi ce vaccin car — selon ses parents — il avait récemment été approuvé par la FDA (Food & Drug Administration).

Le jeune étudiant George Watts Jr dans un cours.

A sa première injection, George Jr avait déjà ressenti des symptômes mais a préféré garder ça pour lui, selon ses parents, il y avait du sang dans ses urines. À la mi-septembre pour la deuxième dose il a ressenti des symptômes grippaux qui ne se sont pas résolus. « J’ai remarqué qu’il commençait à avoir le visage gonflé comme un problème de sinus… Il avait de la toux et j’ai décidé de l’emmener aux urgences à l’hôpital Robert-Packer pour voir ce qui se passait », explique son père.

Le père de George Watts Jr pleure la mort de son fils lors d’un reportage.

Il se rend aux urgences en octobre, le test covid sera négatif, et après un bilan, les médecins concluront à une infection des sinus et prescriront des antibiotiques. Pourtant une semaine passe et ses symptômes empirent. Il commence à cracher du sang, à avoir des douleurs aux pieds, aux mains et aux dents. Il est également devenu extrêmement sensible à la lumière du soleil. Son père lui dit alors qu’il l’emmènera aux urgences juste après son travail, mais, malheureusement, il sera trop tard. Le jeune étudiant George Jr s’est effondré dans sa chambre le mercredi 27 octobre et déclaré mort ce jour-là.

Selon un rapport d’autopsie du bureau du coroner du comté de Bradford, George Jr est décédé d’une « myocardite associée au vaccin covid-19 ». L’officier de police judiciaire adjoint en chef du comté de Bradford, Timothy Cahill Jr, a déclaré : « Nous travaillons actuellement sur d’autres cas dans le comté liés au problème du vaccin et du rappel. »

George Watts Jr.

Une information importante a relevé et dont les journalistes ne parlent pas, notre rédaction du 4-4-2 est allée rechercher le témoignage du père de George Jr — que vous trouverez ci-dessous en anglais —, où il raconte que l’officier de police judiciaire, Timothy Cahill Jr a bien confirmé que la mort de George était due à la vaccination. Il ajoute : « L’officier de police, Timothy Cahill, nous a avertis qu’il pourrait y avoir un retard dans le certificat de décès, car une fois qu’ils découvriront de quoi il est mort, ils ne voudront pas que ces informations soient diffusées. »

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !