Danemark : le pays abandonne la vaccination avec Johnson & Johnson

4 mai 2021 | Santé, Société

Premier pays en Europe à abandonner le vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19 en avril, le Danemark a annoncé ce lundi 3 mai faire également une croix sur celui de Johnson & Johnson à cause de possibles effets secondaires graves, malgré les feux verts du régulateur européen et de l’OMS pour l’utiliser.

Un type très rare de thrombose lié à l’injection du sérum

« L’autorité nationale de santé danoise a conclu que les avantages de l’utilisation du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson ne l’emportent pas sur le risque de provoquer un éventuel effet indésirable, le VITT (un type très rare de thrombose lié à l’injection du sérum), chez les personnes qui reçoivent le vaccin. Par conséquent, (elle) poursuivra le programme danois de vaccination de masse contre le Covid-19 sans le vaccin de Johnson & Johnson », a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Le Danemark, qui, avec cette décision, figure parmi les premiers à y renoncer dans le monde, n’avait jamais autorisé le vaccin, commercialisé en Europe par Janssen, une filiale de J&J. Son emploi ou son abandon faisait l’objet d’une évaluation depuis mi-avril.

Le régulateur américain avait suspendu momentanément l’utilisation du vaccin

En avril, le régulateur américain avait suspendu momentanément l’utilisation du vaccin Johnson&Johnson après des cas rares de thrombose.

En Europe l’EMA a estimé qu’il bénéficiait d’un rapport bénéfices/risques favorable malgré un risque de caillots sanguins.

Lire l’article…