Ukraine : TotalEnergies, EDF et Engie appellent les Français à réduire « immédiatement » leur consommation de carburant, électricité et gaz

Économie, Politique

mise à jour le 26/06/22

Les trois énergéticiens français lancent un appel aux citoyens français pour qu'ils réduisent dès aujourd'hui leur consommation d'énergie, afin de pouvoir accélérer la reconstitution des stocks de gaz avant l'hiver. "L'effort doit être immédiat, collectif et massif. Chaque geste compte."

Dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche, les patrons d’Engie, EDF et TotalEnergies, Catherine MacGregor (salaire fixe : 1 million d’euro par an), Jean-Bernard Lévy (salaire fixe : 450 000 euro par an) et Patrick Pouyanné (salaire fixe : 6 millions d’euros par an) demandent aux Français à se serrer la ceinture et réduire « immédiatement » leur consommation de pétrole, de gaz et d’électricité.


En effet, depuis les sanctions imposées par l’Occident à la Russie suite à la guerre en Ukraine, ce sont finalement les Occidentaux qui sont sanctionnés. C’est pour cette raison que les trois géants de l’énergie alertent les Français des catastrophes à venir.

« La flambée des prix de l’énergie qui découle de ces difficultés menace notre cohésion sociale et politique et impacte trop lourdement le pouvoir d’achat des familles. ​Nous appelons donc à une prise de conscience et à une action collective et individuelle pour que chacun d’entre nous – chaque consommateur, chaque entreprise – change ses comportements et limite immédiatement ses consommations énergétiques, électriques, gazières et de produits pétroliers. » 

Des propos qui rappellent ceux de Bruno Le Maire, quatre mois plus tôt, qui appelait tous les Français à « faire un effort » sur leur consommation d’énergie pour venir en aide à l’Ukraine et ainsi lui livrer des armes et offrir des milliards d’euros au président Volodymyr Zelensky.

​Les fournisseurs d’énergie ne réagissent que maintenant et prennent en otages les Français : « Nous devons engager un grand programme d’efficacité énergétique et une chasse nationale au gaspillage. L’effort doit être immédiat, collectif et massif. Chaque geste compte. Et ne nous trompons pas : économiser l’énergie, c’est augmenter le pouvoir d’achat et c’est aussi réduire les émissions de gaz à effet de serre. »

Pendant que nous allons droit dans le mur sous les ordres des États-Unis, du côté de la Russie tout va bien…

Le Média en 4-4-2

partage cet article !