ONU : La France a voté contre la résolution visant à combattre la glorification du nazisme.

mise à jour le 06/11/22

Alors que le gouvernement Macron se dit horrifié des déclarations « racistes » d’un député RN à l’assemblée nationale, il vote au même moment contre la résolution de l’ONU sur la « lutte contre la glorification du nazisme, du néonazisme et d’autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée ».


Le nazisme est tendance depuis la guerre en Ukraine

Comme chaque début novembre depuis 2005, la Russie a présenté à l’Onu une résolution condamnant la glorification du nazisme. Alors que l’année dernière, seuls les États-Unis et l’Ukraine s’étaient opposés à la glorification du nazisme, cette année le régime de Kiev, qui glorifie le nazisme, s’est trouvé de nouveaux alliés puisque 52 pays ont voté contre (habituellement 2 ou 3 les années précédentes) et 15 pays se sont abstenus. Et parmi ces pays qui ont voté contre, nous pouvons compter la France, malgré notre histoire qui comprend l’occupation nazie, le régime de Vichy, Oradour-sur-Glane, la déportation des Juifs…

Aux côtés de Zelensky et des bandéristes pro nazis, Macron s’enfonce dans l’horreur et embarque la France, par ce vote, dans l’apologie du IIIe Reich. La pente est glissante et pourra déboucher vers un avenir très sombre. Rappelons au passage que le salut nazi effectué le 12 juillet 2022 par le député LREM, Rémy Rebeyrotte, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale ne lui a valu qu’un simple rappel à l’ordre. On sentait déjà un penchant pour le nazisme.

Pour la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, « l’Occident et en particulier l’Union européenne, où toutes les violations susmentionnées ont lieu de manière systématique, a cette fois-ci abandonné ses dernières tentatives pour couvrir son refus de soutenir la résolution par des excuses ridicules concernant la liberté de réunion et d’expression et s’est opposée aux efforts internationaux visant à combattre les manifestations agressives de racisme et de xénophobie. Les positions de l’Allemagne et du Japon sont particulièrement inquiétantes. Leur indulgence à l’égard des tendances dangereuses, compte tenu de l’histoire noire de ces États au XXe siècle, amène à se demander où va l’« Occident démocratique collectif ».

Sébastien Recchia avait vu juste : 

Le Média en 4-4-2.

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Histoire

Dernières actus

LadyBug
Société
Nouvelle révélation explosive dans le numéro 528 de « Faits & Documents », confirmant que Brigitte Macron serait bien un homme
Anti-constitutionalité
Législation
Le Général Coustou remet en question la légitimité de l’action française en Ukraine
Influence
Médias
Dominique de Villepin recadre Apolline de Malherbe sur la chaine pro-israélienne BFM TV : « À qui appartient votre chaîne ? »
Rupture
Politique
François Asselineau en route pour les européennes : Florian Philippot, Nicolas Dupont-Aignan, RN, Francis Lalanne, Frexit, agriculture…
devoir de mémoire
People
Rappel – Pour l’acteur François Berléand les antivax sont des crétins qu’on ne doit pas soigner
Conséquences dévastatrices
Psychologie
Éducation sexuelle en maternelle : Sonia Delahaigue met en lumière les dangers pour nos enfants
Volte-face
People
Tous les chroniqueurs de TPMP ne se feront pas vacciner contre le Covid à cause des effets secondaires
Empire du mensonge
Géopolitique
Bulletin Stratpol 175 : Macron s’en va-t-en guerre, CIA en Ukraine, Gamelin colonial
Crimes contre l'humanité
Actualités internationales
Israël massacre des civils affamés à Gaza : la communauté internationale demande des comptes, la Colombie a décidé de boycotter l’État hébreu
Dénationalisation
Politique internationale
La France va retirer la nationalité française à Kemi Seba… mais il n’en a rien à foutre : « C’est comme un Ballon d’Or dans le cadre de la géopolitique. »

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous