Thierry Moreau lynche le footballeur Gana Gueye qui refuse de se soumettre au diktat LGBT

Humour

mise à jour le 18/05/22

Le footballeur Idrissa Gana Gueye s'est à nouveau fait porter pâle, comme en 2021, pour ne pas avoir à jouer sous le maillot LGBT. Chacun ses goûts. Les couleurs ne lui plaisent pas et cette publicité communautaire LGBT n'est pas prévue dans son contrat. Peu importe, il devrait être viré, il n'a aucun courage, en tout cas selon la logique binaire du « ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous ». Et qui a lancé cet anathème ? Don Vito Corleone ? Non, Thierry Moreau. Un homme, un vrai. Il est passé par Auto Moto, Ici Paris, Télé 7 jours, TPMP, CNews, LCI, RMC, un parcours de baroudeur, un vrai brevet de courage.

Récapitulons. Celui qui refuse un maillot LGBT est homophobe ; celui qui refuse des injections de thérapie génique expérimentale est antivax ; qui est contre la politique sioniste est antisémite. Prince de cette logique binaire, le président Bush s’était adressé aux lâches qui ne voulaient pas de guerre en Irak, en Afghanistan, etc. : « Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous. »

Aucune loi n’oblige à se déguiser avec un tee-shirt de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et de prendre parti pour un sexe ou l’autre. La lutte des sexes a dépassé la lutte des classes, foi de Soros ! Parodiant Winston Churchill, on peut dire qu’en France, tout est interdit, même ce qui est permis et que l’obligation morale (de George Soros, Thierry Moreau, Emmanuel Macron…) prime sur la loi. Honte donc à celui qui n’a pas envie de participer au faux problème LGBT, cause exclusive, primant sur tout autre problème. Il faut dire que diviser pour mieux régner, c’est quand même plus simple que partager.

Bonus – Marcel D. répond aux insultes de Thierry Moreau, Emmanuel Lechypre, Thomas Porcher, Jean-Paul Hamon :

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !