Soldes de printemps : qui veut du vaccin AstraZeneca ?

Santé

mise à jour le 19/06/21

soldes

La France souhaite donner en avril 100 000 doses de vaccins AstraZeneca, soit 10 000 flacons, à des pays africains via le système Covax. Ce programme permet aux 92 pays les plus pauvres d’obtenir des doses de vaccins, grâce à des fonds réunis par des donateurs. Saluons une belle œuvre philanthropique !

Gestion de stocks en amateurs

En comptant bien, entre aires de stockage et grands établissements de santé, il ne reste plus que 137 040 doses d’AstraZeneca en France. Rien dans les hôpitaux et les petits centres de santé. Donc on se débarrasse complètement du stock. En revanche, il reste 1,8 million de doses de Pfizer et Moderna. Ça peut toujours servir à la deuxième injection. Il paraît qu’on peut mélanger marques et procédés, c’est pas grave.

Le gouvernement maintient cependant les commandes d’AstraZeneca en cours. Que va-t-il bien faire des 14,5 millions de doses d’AstraZeneca attendues d’ici fin juin ? Il va falloir les « vendre »  à nos baby-boomers ! Faire une grande campagne de persuasion. C’est en préparation dans les méninges de notre Premier ministre. Il faut donc s’attendre à du grandiose ! Il penserait à enrôler Sheila dans cette opération de com.

Sheila à propos de Castex : « Quel grand manque d’élégance ! »

Après AstraZeneca, c’est au tour de Sheila d’être victime d’une mauvaise publicité. Elle trouve « très embarrassant de se retrouver associée à un projet de campagne de vaccination lié à une marque de laboratoire sans avoir été contactée, ni de près ni de loin ». « Il faudrait que Sheila se fasse vacciner », aurait répété le Premier ministre auprès de ses équipes. Une vaccination initialement proposée sur la base du volontariat est en train de devenir une obligation. Sheila a revendiqué sa pleine liberté de choix. Elle nous montre l’exemple.

Philanthropie au service de l’industrie

Covax, qui va distribuer les vaccins à l’Afrique, est partenaire d’ACT-A qui met en lien Etats, l’OMS, CEPI, GAVI et… la fondation Bill et Melinda Gates. Et c’est elle qui finance les trois organisations ! Le partenariat est entre les Etats et Bill Gates. N’oublions pas non plus les laboratoires Novartis, BD, bioMérieux, Boehringer Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, Eisai, Eli Lilly, Gilead, GSK, Johnson & Johnson, MSD, Merck KGaA, Pfizer et Sanofi, qui collaborent avec la fondation Bill & Melinda Gates. De plus, trouvés chez Catalent, en Italie, 29 millions de doses sont destinés au programme Covax.

Alors, quand la fondation Greta Thunberg donne 100 000 €, quand la France offre 100 000 doses d’AstraZeneca qui stagnaient au fond de ses entrepôts, pour  Covax, cela semble un peu mesquin. Bill et Melinda, les labos de la planète entière sans oublier le stock italien, c’est quand même plus sérieux.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !