Le site « Fact & Furious » a été désinstallé et ses comptes Twitter, Facebook, Instagram ont disparu

Décryptage, Justice

mise à jour le 27/11/22

Le scandale de l’affaire « Malika Daoust » a été révélé par une vidéo d’Idriss Aberkane. Il concerne le rôle d’Antoine Daoust accusé de violence contre sa femme Malika et sa fille, de blanchiment d’information… Nous apprenons ainsi que le site Fact & Furious ne serait pas si indépendant qu’il le laisse entendre, puisque Malika dit posséder un contrat de prestation de service entre l’AFP et Antoine Daoust.

Alors que le site Conspiracy Watch de Rudy Reichstadt tente de sauver les meubles et crie à une « pseudo-affaire », 271 000 fichiers sont actuellement exhumés de l’ordinateur de Malika Daoust et une équipe de FranceSoir les analyse scrupuleusement. De son côté, le fameux site Fact & Furious spécialisé en fact-checking a été désinstallé dans la précipitation.

Même chose du côté des comptes Twitter, Facebook, Instagram, Google Actualités, FlipBoard, qui n’existent tout simplement plus.

Disparitions des réseaux sociaux de Fact and Furious

Ce départ précipité en dit long sur les révélations de la lanceuse d’alerte et femme d’Antoine Daoust. Quels sont les liens entre Antoine Daoust et l’AFP ? Comment Fact & Furious a-t-il obtenu un agrément de presse aussi facilement ? Antoine Daoust est-il devenu le pion d’un réseau pour se sortir de ses dettes ? Quel rôle ont joué ses collaborateurs, Karine Lacombe et le fameux « Rudy » dans toute cette histoire ? Y a-t-il eu un réseau mis en place pour discréditer les « complotistes », et qui est à la tête de cette structure ? Voici des questions qui ne manqueront pas de trouver des réponses dans les prochains jours et semaines.

En attendant, Le Média en 4-4-2 publiera demain un entretien exclusif avec Xavier Azalbert, directeur de publication de FranceSoir, sur l’affaire concernant Malika Daoust et ce système de blanchiment d’information.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !