Le réalisateur Pierre Barnerias (Hold-up) alerte sur les chiffres du Covid et la « vaccination en anneau »

Santé

mise à jour le 02/06/21

Pierre Barnérias, avec son film « Hold-up », a posé les questions qui fâchent sur la dictature sanitaire. Les 12,5 millions de vues sur YouTube via des vidéos très courtes manifestent l’intérêt grandissant soulevé par ses interrogations. Les médias le censurent, Odysée l’a banni, les bobos le traitent de complotiste… Et pourtant l’actualité lui donne raison.

Le réalisateur Pierre Barnerias (Hold-up) alerte sur les chiffres du Covid, les propositions de « vaccination en anneau » et de coercition en cas de refus de vaccination.

Officiel : les chiffres des morts du Covid sont faux

L’actualité donne raison à Pierre Barnérias. Les derniers chiffres de France Santé Publique prouvent que ceux diffusés par le gouvernement et ses médias étaient faux et seulement destinés à faire peur. Les traitements étant interdits, ne restent plus que les fameux vaccins expérimentaux, dangereux à court et long terme, mais tellement lucratifs. La preuve : ils ont fait neuf nouveaux milliardaires depuis la campagne de vaccination anti-Covid. France Santé Publique annonce 41 502 décès depuis un an, dont 27 000 avec des comorbidités (ce qui veut dire que le malade est mort d’autre chose que du Covid). En une année, les morts du Covid se réduisent donc à 14 000 morts. Vous pouvez vérifier les chiffres par vous-même en cliquant ici à la page 43. Ailleurs nous restons avec les habituels chiffres bidonnés : plus de 100 000 morts (de quoi, on ne sait pas), 5,5 millions de cas confirmés (par qui ?) et 22 millions de Français vaccinés (sans préciser qu’il n’y en a que 8,83 millions qui ont reçu les deux doses).

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

France Santé Publique : « Description des décès certifiés par voie électronique avec une mention de COVID-19 dans les causes médicales de décès, du 1er mars 2020 au 29 mars 2021 ».

Les Français doivent être garrottés par la stratégie de l’anneau

La seconde annonce de Pierre Barnérias est la vaccination en anneau. C’est le plan du Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale (COSV), à la demande de Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. Son but : tous vaccinés ! 

1/ Une personne est porteuse du Covid.
2/ Une enquête permet de déterminer les personnes qu’elle a côtoyées ainsi que les personnes qui ont côtoyé ces dernières (ça peut faire du monde…).
3/ Toutes ces personnes doivent être obligatoirement vaccinées.
4/ Si ces personnes refusent, elles sont soumises d’office à une quarantaine stricte et surveillée.

Vous aurez le « choix » entre la vaccination (deux ou trois doses) ou la mise en détention. C’est un choix, vous êtes libres. De la même façon le pass sanitaire vous donne la liberté de voyager. Et pourtant il représente l’interdiction de se déplacer pour toute personne non soumise à la vaccination. 

Rappelons qu’il ne s’agit pas de vaccins, mais de modifications génétiques. Quant aux conséquences, faute d’essais aboutis, on ne les connaît pas (à part quelques brusques décès). De toute façon les contrats entre l’Europe et les labos spécifient bien que les fabricants ne sont pas responsables des effets secondaires.

Une fine équipe

Pour mettre cette infamie en place, le COSV a contacté le Pr Ira Longini, de l’université de Floride. Un médecin ? Vous n’y êtes pas ! C’est un docteur, oui, mais… en biométrie et en biomathématique. Il collabore avec l’OMS de Bill Gates et d’autres organisations de santé publique sur des modèles mathématiques et statistiques. Pour couronner le tout, il est membre de la Société américaine de statistique.

Les premières victimes de la vaccination en anneau seront les personnes en Ehpad, en unités de soins de longue durée, dans les hôpitaux, les foyers de travailleurs migrants, les internats, les établissements pénitentiaires et… les abattoirs. Le point Godwin ? Vous y pensez aussi et vous avez raison.

Ce n’est certainement pas le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale qui va mettre un peu de morale dans tout ça. On vous l’a déjà présenté dans un article du 14 avril (Covid-19 : à présent, les femmes enceintes peuvent être vaccinées). Les déclarations d’intérêts de ses membres sont diverses et multiples. Des articles frauduleux sont publiés (voir à la 46′). Dans la fine équipe il y a un docteur en… sciences politiques et un sociologue. Eux aussi sont censés orienter la stratégie vaccinale. 

Il faut que les Français aient peur

Les Français ne sont pas très chauds pour se faire vacciner. Et certains ont eu le temps de réfléchir après une première dose. Il faut donc leur faire peur avec un nouvel épisode terrifiant. En Guyane, les médias nous annoncent une catastrophe, 111 personnes décédées ces dernières 24 heures titre Le Parisien. Ce qui est ballot, c’est que le préfet ne fait état que de 9 morts depuis le début de l’épidémie. On vous donne toutes ces infos.

Alors, toujours pour faire peur, on cherche ailleurs. Et on trouve ! C’est un nouveau variant inconnu du côté de Bordeaux. L’école du quartier où il est apparu est immédiatement fermée. Tous les habitants sont prêts à se faire tester ou vacciner. Le Pr Patrick Dehail, conseiller médical du directeur général de l’Agence régionale de Nouvelle Aquitaine, affirme : « la population joue très bien le jeu ». Et c’est en effet un jeu pas sérieux du tout :
1/ il n’y a pas de forme grave et aucune hospitalisation
2/ le Pr Dehail est un super kiné, il est professeur de médecine physique et de réadaptation. Mais ça ne fait rien, il doit être aussi épidémiologiste. La preuve : il gère la pandémie.

Faire peur, c’est aussi le but de la stratégie vaccinale en anneau. Comme les cas contacts de cas contacts devraient être assignés à résidence, il faudrait mettre en quarantaine la totalité de la population, y compris la police. Il s’agit donc plutôt d’un test pour éprouver la résistance de la populaire à la tyrannie qui s’instaure. Sans négliger la division des Français entre les vaccinés, les vaccinés cas contacts et ceux qui seront vaccinés de force. La Croix du Sud l’explique bien sur Odysée (YouTube l’a censuré). 

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que le bruit des bottes, Marcel ça le fait tout de suite réagir. Il a grimpé dans son grenier. Il y est encore. Mais je peux vous donner en exclusivité le titre du prochain 4-4-2 qu’il prépare :

« Marcel sur le QR code, le Pass Sanitaire et l’anneau ».

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !