Après la vaccination en anneau, la Haute Autorité de Santé souhaite la vaccination réactive

Santé

mise à jour le 13/09/21

Voici un extrait des recommandations de la Haute Autorité de Santé que vous pouvez retrouver directement sur son site. Elle préconise une nouvelle stratégie en plus de la vaccination en anneau, celle de la « vaccination réactive ». Elle consiste à vacciner immédiatement les proches d’une personne détectée positive au Covid qu’elle soit en contact ou pas avec le cas avéré. En s’appuyant sur l’argument des nouveaux variants, et notamment sur le fameux variant Delta (on se souviendra du variant britannique qui, d’après les médias, était censé nous exterminer), l’HAS préconise des stratégies défiant toute logique et supprimant définitivement toute liberté concernant la vaccination.

La campagne de vaccination se poursuit et l’épidémie de Covid-19 diminue. La circulation du virus reste cependant active et dans un contexte de levée de mesures restrictives, l’objectif est plus que jamais de limiter la diffusion du virus, notamment celle de variants plus contagieux tel que le variant Delta. En réponse à une saisine de la direction générale de la Santé, la Haute Autorité de santé (HAS) préconise une stratégie de vaccination réactive, telle qu’expérimentée depuis quelques semaines sur le terrain, afin de compléter la stratégie « Tester – Alerter – Protéger » renforcée et de limiter ainsi l’impact et la diffusion des variants émergents.

Vacciner autour des personnes infectées pour limiter la diffusion d’un variant…

L’efficacité de différentes stratégies de vaccination pour ralentir le risque de diffusion des variants émergents a été évaluée, et notamment :

  • la stratégie de vaccination en anneau qui consiste à vacciner autour d’un cas avéré les cas contacts directs (de première génération) et les cas contacts de ces derniers (deuxième génération) ;
  • la stratégie de vaccination dite réactive qui consiste à vacciner l’ensemble de l’entourage des cas (c’est-à-dire l’ensemble des individus du foyer du cas détecté, des personnes à son lieu de travail et/ou à l’école/université).

La HAS souligne que pour permettre de ralentir le risque de diffusion de tels variants émergents et de réduire de façon significative le taux d’infections secondaires, la stratégie de vaccination réactive nécessite d’être mise en œuvre très rapidement — dès la survenue d’un premier cas de variant détecté. Une acceptabilité optimale de la vaccination par la population concernée est également une des conditions de réussite de cette stratégie vaccinale.

En ce qui concerne l’acceptabilité de cette stratégie, la HAS préconise qu’une communication adaptée soit effective à l’échelle de la population concernée, afin que les personnes comprennent bien l’intérêt d’une telle stratégie. A ce titre, le retour d’expérience des opérations de vaccination ciblée mises en œuvre actuellement à Bordeaux, Brest et Strasbourg pourra permettre d’identifier les contraintes opérationnelles. Mais dans tous les cas, cette stratégie devra faire l’objet d’une évaluation systématique pour vérifier son efficacité et identifier des points d’amélioration.

Lire l’article…

À voir sur Le Média en 4-4-2 :

Marcel sur le #QRCode, #PassSanitaire et vaccination en anneau

Le réalisateur Pierre Barnerias (Hold-up) alerte sur les chiffres du Covid et la « vaccination en anneau »

Comment s’est-on fait prendre au piège ? Ingénierie sociale et manipulation des foules

Déconfinement, quatrième vague et pass sanitaire : la stratégie de manipulation pour une vie sous contrôle

partage cet article !