Le port du masque est-il compatible avec celui de la barbe ?

Santé

mise à jour le 23/01/22

peut-on garder la barbe et porter un masque

Avis aux hipsters de tout poil, le combo barbiche-masque interroge le peuple ! On en veut pour preuve la question posée par un auditeur à Marie Dupin dans l’émission Bourdin Direct sur la radio RMC. Alors, on rase ou on garde ?

Pour faire simple : on peut garder, mais on taille ! Le but du masque est de créer un filtre le plus étanche possible. Pour être efficace, il doit être collé à la peau. Et c’est là que la barbe vient – selon sa taille et son volume – empêcher le masque de faire son boulot de filtration.

La barbe retient la condensation causée par le masque, elle garde les particules et offre une surface plus importante, sur laquelle peuvent s’accrocher tout un tas de microbes ou virus.

La bonne solution, c’est de garder une barbe courte. D’abord parce que c’est joli (demandez au filles, vous verrez). Ensuite parce que le port du masque peut provoquer irritations et petits boutons, et qu’ils sont plus faciles à soigner avec une barbe de trois jours. Ensuite parce qu’il est plus simple de savonner une barbichette chaque jour que d’entretenir un bouc de 30 cm.

Masques « grand public », faits maison, FFP2 : même combat ?

En France, la question de l’efficacité des masques « maison » est actuellement au cœur des débats. Les FFP2 sont (pour l’instant) réservés au personnel soignant. En Allemagne et en Autriche, le port du masque FFP2 est en cours de généralisation. Seul hic, mais de taille, ce type de masque coûte deux à trois fois plus cher qu’un masque chirurgical…

En France, si vous êtes un grand beau pompier, un valeureux toubib, un courageux infirmier ou n’importe quel pro de la santé, la question de la barbe ne se pose pas : vous êtes forcément glabre pour bosser !

partage cet article !