Le patron de VSD aux non-vaccinés : Bande de cloportes, connards, fermez-la !

mise à jour le 07/08/21

VSD

Carlos Ghosn, je connaissais, mais Georges, non. Ils ne sont d’ailleurs pas parents. Je n’avais pas entendu parler de Georges Ghosn jusqu’à son édito dans VSD, « Bas de plafond ». Un titre parfaitement choisi, en harmonie avec le texte, le style et la pensée de l’auteur de l’édito. Toutes les insultes que Macron a proférées un jour ou l’autre, sont là, concentrées, magnifiées en une seule page : « illettrés, ingrats, cloportes, allez vous faire vacciner et fermez-la, vous polluez. » « Une enfilade de conneries », « (gros) connard »… Comme cet homme sait parler de lui-même ! Et de celui qui le finance.

Qui est Georges Ghosn ? Wikipédia nous apprend qu’il a été mis en examen en 1994 pour abus de biens sociaux pour sa gestion du groupe Desfossés international (factures litigieuses, dépenses non justifiés, doubles loyers payés par des sociétés du groupe).

Un petit joueur

Profession : joueur. Il fait des coups : achat puis revente de journaux tous les deux ans. Par exemple, en 1999 il achète France-Soir un franc symbolique et le revend en 2000. En 2018 il achète VSD un euro symbolique, puis cède 49,9 % du capital en 2020 à Robert Lafont.
Il excelle aussi dans les coups de gueule. Le 16 novembre 2019, il compare les grèves des syndicats SNCF aux prises d’otages de femmes et d’enfants de Daesh. Il est condamné, pour « injure publique », à verser un euro symbolique à la SNCF. 

Unes à vendre ! Macron achète !

Macron est en Une de VSD depuis longtemps. Le numéro du 1er septembre 2016 est le sixième dont Emmanuel Macron fait la Une, presque toujours accompagné de son épouse. Depuis les Unes avec Macron se succèdent (on en a oublié certainement) : 24 décembre 2015, 5 mai, 17 mars, 1er septembre 2016, 12 janvier, 16 février, 18 mai, 1er juin, 9 novembre, 21 décembre 2017, 15 mars, 19 avril, 26 avril 2018, avril, 11 septembre 2019…

VSD se vend aussi à Marcel Campion

Marcel Campion a eu droit droit à un édito de VSD de février 2020 totalement acquis à sa cause signé Georges Ghosn, sans compter la couverture et neuf pages de rédactionnel (faut-il préciser de publicité rédactionnelle ?). Selon le Canard Enchaîné, Marcel Campion aurait financé une grande partie de ce numéro. Georges Ghosn se présente aux municipales dans le Ve arrondissement de Paris sur la liste de… Marcel Campion (0,4 % au premier tour des municipales en 2020).

Macron achète encore des pages à VSD 

Cette année la campagne électorale reprend. Les Unes de VSD avec la tronche de Macron se succèdent : 29 janvier 2021, février et… août. La Une est vendue avec l’édito. C’est un lot. Ça fait parler. C’est nul, mais le produit aussi. L’essentiel est qu’on en parle. C’est ce qu’on fait et on a bien tort, mais on s’est fait piéger par le buzz. Demain, c’est fini. Plus un mot là-dessus. Le coup  d’État sanitaire passe au Conseil constitutionnel qui va le trouver tout-à-fait légal.

Macron répondra à toutes les questions sur Tik Tok (sauf celles qui fâchent)

Après VSD (entre autres), Macron va s’exhiber sur TikTok, un cheval de Troie chinois. Déjà l’un des téléphones d’Emmanuel avait été ciblé par le logiciel espion Pegasus. Ce numéro de téléphone avait fuité entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2017 avec les « Macronleaks », la fuite de 20 000 emails liés à la campagne présidentielle. Emmanuel n’avait pas jugé bon de changer de numéro. Grande compétence, toujours !

Jacqueline pour Le Média en4-4-2.

partage cet article !