Italie : après le décès d’une jeune femme, le vaccin AstraZeneca suspendu pour les moins de 60 ans

Santé

mise à jour le 12/06/21

En Italie AstraZenaca limité aux plus de 60 ans

Après la mort d’une adolescente qui avait reçu le vaccin AstraZeneca, l’Italie limite son utilisation au plus de 60 ans.

Le gouvernement italien a déclaré vendredi qu’il limitait l’utilisation du vaccin AstraZeneca aux personnes de plus de 60 ans, après qu’un adolescent qui avait reçu le vaccin soit décédé de coagulation sanguine.

Camilla Canepa est décédée jeudi à l’âge de 18 ans après avoir reçu une dose le 25 mai, déclenchant un tollé médiatique et politique contre le vaccin de la société anglo-suédoise utilisé pour des adultes de tous âges malgré des problèmes médicaux précédemment soulevés.

« L’évaluation des risques et des bénéfices a changé« , a déclaré Locatelli.

Comme de nombreux pays européens, l’Italie a brièvement interrompu les inoculations d’AstraZeneca en mars en raison de problèmes de coagulation sanguine rares, principalement chez les jeunes.

L’Italie les a repris le mois suivant avec comme recommandation que le produit soit « de préférence » utilisé pour les personnes de plus de 60 ans, après que le régulateur européen des médicaments a déclaré que les avantages du vaccin l’emportaient sur les risques.

Cependant, alors que le gouvernement de Mario Draghi cherchait à intensifier sa campagne de vaccination, certaines régions italiennes ont lancé des « journées portes ouvertes » où le vaccin AstraZeneca a été administré à des personnes de tout âge à partir de 18 ans.

Il s’agissait notamment de jeunes femmes qui constituent le groupe considéré comme le plus à risque de troubles de la coagulation sanguine.

Les événements d’inoculation, souvent organisés le soir et le week-end, visaient en partie à éviter que les doses d’AstraZeneca ne soient gaspillées alors que des personnes âgées rejetaient le produit et annulaient leurs rendez-vous de vaccination.

Article traduit par Le Média en 4-4-2

La France limite AstraZeneca aux moins de 65 ans        

La raison est très simple : dans les essais de phase III, 13 % seulement des cobayes ont plus de 65 ans, dont 2,8 % plus de 75 ans. La France a pris une excellente décision étant donné la faible participation des plus de 65 ans aux essais. L’Italie a pris également une juste décision après les décès de personnes jeunes de limiter l’utilisation de l’AstraZeneca aux plus de 60 ans. On vous laisse conclure. On ne va pas tout vous mâcher quand même ! Allez, on vous donne la réponse : ce vaccin est utile entre 60 et 65 ans, ni plus ni moins.

À Lire sur Le Média en 4-4-2 :

partage cet article !