Interview de Caroline Lelièvre, candidate aux élections législatives 2022

Politique

mise à jour le 09/06/22

Nous continuons notre tour de France des citoyens candidats aux élections législatives. Notre 8e invitée est Caroline Lelièvre qui se présente dans la 7e circonscription de Seine-Maritime. « Je veux voir dans ce monde : le respect du vivant, l’intégrité, la transmission des connaissances, la bienveillance. »


Le Média en 4-4-2 : Bonjour Caroline, et merci d’avoir accepté l’invitation du Média en 4-4-2. Pouvez-vous vous présenter en 4-4-2, c’est-à-dire de manière concise et efficace ?

Caroline Lelièvre : Caroline Lelièvre, j’ai 48 ans, 2 enfants, je suis auto-entrepreneur avec un master 2 (Noema Business Scool, Rouen). J’ai vécu en Australie, en Espagne, et après dix ans comme cadre en entreprise, j’ai choisi, il y a vingt ans, de m’installer au Havre, une ville à taille humaine, en bord de mer, afin d’y fonder une famille.

Le Média en 4-4-2 : Quelles sont vos motivations pour vous présenter aux élections législatives ?

Caroline Lelièvre : J’ai décidé de me porter candidate aux législatives, en tant que candidature citoyenne, sans étiquette et indépendante de tout parti, avec ma colistière Eléonore Tarlet. Nos libertés sont confisquées et nos valeurs inversées : l’argent occupe la première place devant les idées et le bon sens. Aujourd’hui, trop de contraintes et de décisions sont imposées par la peur, pour répondre aux intérêts d’une oligarchie au service des grandes entreprises mondialisées, très éloignés du bien collectif (pour mémoire : gestion des problématiques des Gilets Jaunes, crise covid et propagande associée, pass sanitaire, etc.).

Le Média en 4-4-2 : Le 19 juin prochain, vous êtes élue députée de votre circonscription. Quelles seront vos premières actions ?

Caroline Lelièvre : Instaurer le RIC pour les sujets essentiels ; fin de l’état d’urgence sanitaire et réintégration des 15 000 soignants et 5 000 pompiers suspendus ; garantir la liberté de prescrire et de soigner pour les médecins ; enlever le paiement à l’acte ; remodeler l’Éducation nationale ; réduire l’appel à des cabinets de conseil extérieurs, si les compétences existent dans la fonction publique ; relocaliser l’économie en favorisant les circuits courts et en valorisant les savoir-faire du territoire… (plus de détails dans notre programme !)

Le Média en 4-4-2 : Certains députés nouvellement élus en 2017 se sont déclarés déçus par leur fonction, estimant que l’Assemblée nationale est devenue « une chambre d’enregistrement de décisions élaborées ailleurs ». Est-ce également votre avis ?

Caroline Lelièvre : Oui, c’est également notre avis, et la raison de notre candidature citoyenne : les élus du peuple ne sont plus considérés ni entendus. Les instances démocratiques sont fragilisées. Nous agissons pour contribuer à remettre le peuple, le citoyen au cœur du système.

Le Média en 4-4-2 : Merci Caroline de nous avoir accordé de votre temps ! Nous vous laissons le mot de la fin.

Caroline Lelièvre : Merci de votre attention à notre candidature, et de votre investissement pour redonner la parole. Chacun fait sa part. Les grands rivières sont faites de petits ruisseaux. « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ! »

Retrouvez Caroline Lelièvre sur :
– sa page Facebook
– son site internet
– contacter là par email à [email protected]

partage cet article !