Etats-Unis : 5 joueurs de baseball refusent de porter les couleurs LGBT

Politique, Sport

mise à jour le 09/06/22

Le maillot LGBT ne fait plus rêver les sportifs professionnels. En France c’est le joueur de foot Idrissa Gana Gueye qui avait refusé de jouer sous le maillot LGBT. Le journaliste Bastien Lejeune rappelait que « ce n’est pas la même chose d’être homophobe et de refuser de cautionner ou de s’associer à une idéologie LGBT qui fait la promotion du transsexualisme, de l’indifférenciation sexuelle… Je pense qu’on a le droit d’être en désaccord et que cette injonction est stupéfiante et totalitaire ».

Lors de la 16e célébration annuelle de la Pride Night, les casquettes et les uniformes de baseball du club Tampa Bay Rays avaient des logos colorés dans le style du drapeau de la fierté LGBTQ +, mais cinq joueurs professionnels ont choisi de ne pas participer. Brooks Raley, Jalen Beeks, Jeffrey Springs, Ryan Thompson et Jason Adam ont expliqué leur décision de ne pas vouloir cautionner cet évènement pour des raisons religieuses. C’est Jason Adam qui parle au nom du groupe : « Beaucoup de gars ont décidé que c’était juste un style de vie — pas qu’ils méprisent quelqu’un ou pensent différemment. Nous ne voulons peut-être pas encourager cela si nous croyons en Jésus, qui nous a poussés à opter pour un style de vie qui s’abstiendrait de ce comportement. »

Le manager Kevin Cash a déclaré que la décision des joueurs — de ne pas porter les casquettes et les écussons de fierté LGBT — n’a créé aucune division au sein du club. Le club avait laissé aux joueurs le choix de décider par eux-mêmes. Rappelons à nos lecteurs que Caroline Eliacheff accuse le lobby LGBT et les médias de soutenir le phénomène transgenre et les risques de stérilisation les mineurs. D’ailleurs 10 à 20 % regrettent leur transition, mais leur choix irréversible.

Les polémiques se multiplient comme avec cet enfant drag queen qui danse de manière provocante devant des clients qui l’encouragent et lui remettent de l’argent. La côte de popularité de LGBT chute dans l’opinion publique face à ces comportements ignobles où de très jeunes enfants sont exhibés comme de vulgaires objets à disposition des adultes.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !