Des ministres dans des restaurants clandestins ? Chalençon fait le service !

mise à jour le 10/09/21

Pierre-Jean Chalençon

« Une fois que vous passez la porte, il ny a plus de Covid ». C’est le 1er avril, mais pas une blague, juste un repas réservé aux happy few. « Le soir, cest le menu à partir de 160 € », précise un des serveurs aux journalistes venus dîner en caméra cachée. Ces repas peuvent aller jusqu’à 490 .

Des restaurants luxueux ouverts tous les jours

D’après le reportage, ces repas se déroulent quotidiennement, midi et soir. À cela sajoutent des fêtes clandestines, elles aussi réservées à un public très fortuné : une quarantaine de convives sans masques, « certains se font la bise » [NDLR : quelle horreur !], relève la journaliste en voix off. Nous ne sommes bien entendu pas aux Acacias à Villefranche-sur-Saône (frites, hamburger…), que la police a verbalisé le 1er avril.

Le Palais Vivienne s’ouvre à la télévision

A ceux qui ont reconnu le décor de son Palais Vivienne, Pierre-Jean Chalençon, le collectionneur organisateur de la soirée filmée par M6, répond : « J’ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants, qui sont justement des restaurants soi-disant clandestins, avec un certain nombre de ministres. Alors ça me fait doucement rigoler. On est encore en démocratie, on fait ce qu’on veut. »

Pourquoi Pierre-Jean Chalençon aurait-il laissé entrer les caméras ?

Il faut remonter à l’anniversaire de Jean-Marie Lepen, le 20 juin 2020. Sur une photo prise à cette fête : Pierre-Jean Chalençon, Stéphane Blet et Dieudonné boivent un coup, hilares. Les deux autres participants à la fête ont déjà affronté la « Justice ». En revanche Pierre-Jean Chalençon ne s’attendait pas à une telle hallali !

Accusé d’antisémitisme, Chalençon est éjecté d’« Affaires conclues »

L’association Balance ton antisémite balance la présence de Chalençon à cet événement au BNVCA (Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme). « Toujours en veille », tel est son slogan. Son équipe d’avocats fait peur ! Ils sont prêts à flinguer non seulement les antisémites, mais également tout anti-sioniste, c’est pareil ! Le CSA est saisi. Pierre-Jean Chalençon, qui participe à « Affaire conclue » sur France 2 doit quitter l’émission.

Bévue ? chantage ?

Pierre-Jean Chalençon se recentre sur les locations de son Palais Vivienne. Aux agapes du Palais préside le chef cuisinier Christophe Leroy. Les deux hommes sont proches, se mentionnent et se commentent dans leurs publications. Christophe Leroy modère en ce moment son compte Instagram : plusieurs publications, dont une montrant Pierre-Jean Chalençon et une autre le menu de la soirée du 1er avril, ont été supprimées.
Il n’en reste pas moins qu’« un certain nombre de ministres » éviteront d’être méchants avec Pierre-Jean.
Pour l’émission télévisée « Affaires conclues », son cachet mensuel s’élevait à 10 000 euros par mois. Il précisait : « Ce n’est pas grand-chose. Je n’ai pas besoin de ça. » Il est pourtant très en colère contre Emmanuel Macron et lui a adressé ce message : « Monsieur le président, il faut absolument que vous nous aidiez. […] Aujourd’hui, il y a des dizaines, des centaines de personnes qui ont des manoirs, des châteaux ou des domaines en France, qui ont des propriétés dans Paris, et qui ne peuvent plus s’en sortir, et qui sont malheureusement obligés de vendre. » Comment les restaurateurs de luxe vont-ils s’en sortir, sans la clientèle des ministres ? Propriétaires de manoirs, de châteaux, de domaines et d’appartements à Paris, unissez-vous !

Dernière communication du gouvernement !

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, ne croit pas une seconde que des ministres se rendent dans des restaurants clandestins : « Évidemment, au gouvernement on a un devoir d’être totalement irrespons… euh… exemplaires. »

Dernières nouvelles !

Ecoutons la déclaration de Pierre-Jean Chalençon, non tronquée par les merdias : « Après le palais Vivienne est beau, on peut y mettre des lumières, on peut s’amuser. Heureusement qu’on peut faire ça ! Enfin écoutez ! Ça serait grave si on ne pouvait pas faire ça ! Non, je ne sais pas ? C’est bon, ça va ! Ça fait 15 mois qu’ils nous emmerdent là… Ça fait 15 mois qu’on ne peut plus rien faire… Moi j’ai pas eu 1 euro d’aide. Je fais ce que je veux, je suis encore en France, je suis encore un citoyen normal. Faut qu’on arrête quoi ! C’est quoi ce délire ! Ils sont malades les mecs ! »

 

Son avocat a déclaré à l’AFP : « Pierre-Jean Chalençon, grand collectionneur des objets de Napoléon, a toujours apprécié faire de l’humour (…). C’est ainsi que quand celui-ci précise qu’il dîne avec des ministres dans des restaurants clandestins, il manie avec brio le sens de l’absurde… » Nous voici définitivement rassurés quant à l’intégrité de nos ministres.

Des photos diffusées sur le site du Go East Business Club, club privé du chef Christophe Leroy, impliqué dans ces soirées clandestines, font resurgir le nom d’un probable invité : le journaliste de BFM TV Ulysse Gosset. Un carton d’invitation visible sur une photo prise en pleine fête du 10 mars au Palais Vivienne, montre (ou plutôt montrait) en effet le nom du journaliste. Dommage en effet que cette photo ait été supprimée et le site désactivé… Heureusement on peut encore la voir sur la vidéo de Tatiana Ventose, Des dîners caviar-champagne clandestins ( 1’14). Les intrépides reporters de BFMTV, depuis les repas au restaurant Les Trois Présidents  révélés par Le Canard Enchaîné, n’hésitent pas à braver le danger de l’impitoyable virus. Rendons hommage à leur courage !

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !