AuBonTouite : « Quand on a du bon sens, on est taxé de facho ! »

AuBonTouite est énervé car il en a assez qu'on nous prenne pour des idiots sur tous les sujets. Cela prend des proportions de plus en plus énormes et grotesques, et surtout, cela nous divise de manière beaucoup plus violente qu'avant. Pendant qu'on s'écharpe entre nous, on ne pense pas à s'en prendre à ceux qui manipulent les foules avec toutes ces divisions.

mise à jour le 14/05/24

AuBonTouite, bien énervé, critique la manipulation des foules et les divisions croissantes sur des sujets controversés, affectant même les relations familiales.

« Je n’aurais jamais imaginé qu’un jour une personne de ma famille pourrait me détester simplement parce que j’aurais affirmé de manière un peu péremptoire qu’il n’existait que deux genres, hommes et femmes, alors que cette personne pense, fait acquis et indiscutable, que l’espèce humaine est la seule sur terre qui en compte 84. Cette personne refuse de me parler depuis.

Je continue à croire ce que mes yeux me montrent et ce que mes oreilles entendent, plutôt que croire ce que m’affirment doctement des personnes avec des cheveux verts. Je suis conscient d’être un vilain facho conservateur, et je trouve que tout ça crée une ambiance de merde avec plein de gens à fleur de peau. Je pense que c’est voulu, d’ailleurs. »

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Pas encore de commentaire sur "AuBonTouite : « Quand on a du bon sens, on est taxé de facho ! »"

Laisser un commentaire

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Humour

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous