Zineb El Rhazoui annonce son soutien à Macron : Faits & Documents et Youssef Hindi l’avaient décortiquée

Politique

mise à jour le 17/01/22

Tollé général sur les réseaux sociaux ! Zineb El Rhazoui annonce son soutien à la candidature d’Emmanuel Macron. C’est la débâcle à l’extrême droite, qui — trop occupée à se diviser entre Marine et Eric Zemmour — ne voit trop rarement les ennemis de l’intérieur. Celle qui évoquait le cynisme d’Emmanuel Macron et son aveuglement sur la montée de l’islamisme, joue un rôle que beaucoup ne s’expliquent pas. Pourtant Youssef Hindi et Xavier Poussard de Faits & Documents avaient soulevé le lièvre en octobre 2020 en décortiquant le CV de El Rhazoui, ce qui laissait entrevoir et comprendre ce qui arrive aujourd’hui.

Qui est Zineb El Rhazoui ?

Elle vit sous protection policière permanente, tient un discours radicalement critique sur l’islam qui lui a valu de multiples menaces de mort. Le patron des sénateurs Les Républicains Bruno Retailleau a lancé vendredi 15 novembre 2019 une cagnotte de soutien à l’« ex-journaliste » de Charlie Hebdo Zineb El Rhazoui, critique virulente de l’islamisme au cœur d’une récente polémique sur les réseaux sociaux. Elle pourra ainsi payer des frais d’avocat malgré sa situation précaire. Pour l’achat d’un riad de 9 chambres à Essaouira en juin 2019 elle a dû se contenter des revenus de son mari Raphaël de Ricaud, responsable de la finance islamique chez Rothschild. Converti à l’Islam radical à la mosquée Finsbury Park à Londres, ce dernier travaille avec l’Arabie saoudite. Lourde tâche d’avoir à gérer un riad à Essaouira, une résidence à Dubaï (Émirats arabes unis) et un appartement à Paris de la RIVP (à loyer modéré).
Cela fait longtemps que les journalistes sont au courant de ces contradictions, sans remettre le moins du monde en question ses convictions ni son honnêteté intellectuelle qui lui ont valu le prix Simone Veil en 2019,  la nomination au Prix Nobel de la Paix en 2021 et le Prix Marianne Jacques France du GODF des mains du Grand Maître Jean-Philippe Hubsch. Dans le vent du youtubage, elle s’affichera fièrement avec Papacito, qui semble lui aussi ne pas être au courant de ce que tout le monde sait.
Son ralliement récent à la team Macron n’est qu’un coming out qui n’étonne personne à part les benêts qui croient encore aux figures médiatiques inventées de toutes pièces par les médias.

Autre figure créée par les médias et soutenu par le CRIF, Hassen Chalghoumi, serait le représentant d’un « Islam des Lumières ». En fait c’était un pizzaiolo fondamentaliste qui faisait des prêches radicaux dans les foyers Sonacotra. Pour de nombreux musulmans, Hassen Chalghoumi n’est qu’« un pur produit des politiques et des médias ».

Les fantoches finissent par s’user. Heureusement ils sont remplacés et les médias recommencent à faire semblant d’y croire. Après Macron, quel est le prochain ?

Jacqueline et Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !